Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

  • : Coups de gueule !
  • Coups de gueule !
  • : Mes coups de gueule sur l'actualité la politique et les faits de société ! Mon opinion et mes points de vue sur les sujets d'actualités ! Mais aussi divers textes pour vous et me divertir !
  • Contact

Recherche

13 septembre 2013 5 13 /09 /septembre /2013 00:26

Affaire Emma Russel

Remi Baudin (@remibaudin) et Marc Brunelleschi (@brunelleschiM) répondent :

Vous n’êtes pas sans vous souvenir d’une certaine Emma__Russel qui est apparue dans nos TL, il y a quelques mois.

Sous couvert de compte masqué, cette « personne » s’est abonnée au mien et à celui de plusieurs d’entre nous. Sans plus de précision dans sa bio. Difficile de cerner la personne.

Par curiosité, j’ai accepté de la suivre, elle a très vite accepté et aussi rapidement envoyé un MP avec un lien sur un site où je pouvais la retrouver.

J’avoue, toujours par curiosité, m’être rendu sur ce site. Je me suis rapidement rendu compte de sa teneur et eu crainte de l’arnaque. J’en suis ressorti avec la pensée d’être tombé sur un site de charme avec lien commercial comme on en trouve un peu partout. (un peu du style 3615 de l’époque minitel, pour les plus vieux d’entre nous) Je dois être un grand naïf, mais enfin.

Ne voyant pas de relance et ne m’en étant pas plus intéressé, l’affaire était close (l’affaire, pas le site). Est-ce pour relancer que cette personne s’est mise à suivre nos conversations et intervenir dans l’une d’entre elle ? Je ne le sais pas.

Toujours est-il que notre ami Marc, connu sous le pseudo @Brunelleschi_m (son prénom étant connu de tous, je l’appellerai Marc), notre ami disais-je, nous a bien surpris par ses tweets sautant au nez et à la figure de tous, trouvant très bien la prose et le style de ce profile de Emma_Russel. Je ne connaissais pas encore les intentions de notre ami.

Sans vouloir me mêler de ses affaires, j’ai assisté béatement à ce qui était un échange cordial et soutenu entre deux personnes. Jusqu’au jour où !

Ce jour du 22 Aout où une certaine personne, inconnue dans mes souvenirs m’envoie ce MP

Marc01.jpg
Je suis d’abord étonné et surpris de la part de Marc. Cela ne lui ressemble pas, un peu explosif des fois, mais plutôt droit et honnête.

Je décide de ne pas répondre et d’attendre pour voir. (Vous me connaissez, suis pas du genre à réagir sans avoir pris le soin de vérifier).

Je pose donc quelques questions autour de moi et à Marc.

J’aurai peut-être dû répondre, cela m’aurait évité d’être pris pour le meneur de ce complot, s’il en est.

Bref, Marc est loin d’être un sot et je décide de prendre mes renseignements avant que cela ne s’envenime.Les choses vont s’accélérer. A peine ai-je eu les réponses que j’attendais que notre Emma passait à l’offensive.

Nous voyons atterrés nos noms défiler sur un site de charme et des menaces proférées par des personnes sans noms. (Dans les sens propre et figuré)

Nous sommes impliqués dans une affaire de harcèlement avéré avec des plaintes annoncées pour chacun de nous. (Je tiens à la disposition de celui qui me les réclame, le contenu de la page du site)

Alors voilà. Je me pose plusieurs questions :

Comment Marc que nous connaissons bien, a fait pour écrire ce genre de Tweet ?

Connaissant ses talents pour la dactylographie et le bon sens des termes !

Vous avez, vous aussi, eu la réponse dans son tweet longer.

Je reprends un passage bien inspiré, Celui-là, est de Marc :

 

Marc02.jpg

 

Et là c’est une copie de messages du blog de la madame :

Marc03.jpg

Marc04.jpg

Wouah : Marc, tu m’épates, un vrai poète. (Et c’est moi qui te le dis !)

Pourquoi cette fille, qui prétend être la pureté même, a créé ce type de site ? Ou alors, ne faut-il pas un brin de perversion pour avoir l’audace de tenir une conversation Hot en ligne sur un site de charme.

Pourquoi n’a-t-elle pas reconnu ses propres posts dans les messages de Marc ? Est-elle seule derrière ce profil ?

Des questions qui ne trouveront peut-être jamais de réponse.

Maintenant regardons le fond de cette histoire.

Une fille (ou un groupe, ou un homme ou quelque chose ?) gère un site de charme, attire des gens sur la toile en les invitant par message privé à se rendre sur son site, ouvre des conversations attirantes, engage de l’argent dans des photos de charme et vient se plaindre qu’un détraqué sexuel vient lui pourrir la vie ?

J’imagine la tête du gendarme ou du policier. (Enfin non, je ne préfère pas). Ces pauvres gens de loi ont bien d’autres soucis avec les scores minables en ce moment. (Je ne dis pas cela pour eux mais pour leurs ministres, qui se protègent comme ils peuvent)

C’est pour l’humour, vous l’aurai compris.

Je ne veux pas défendre Marc pour ce qu’il a fait mais bien pour ce que je trouve de ridicule et grotesque dans la démarche utilisée par cette Emma.

Vous comprenez, j’imagine que non seulement cette personne s’attaque à Marc pour harcèlement mais en profite pour insulter et salir d’autres personnes sans plus de preuve que des copies d’écrans, sur des messages, pour le moins, très peu convaincants.

Ainsi, moi, qui n’ai pas de pseudo, qui affiche même l’endroit où je vis, (Elle doit me prendre pour quelqu’un de stupide, j’imagine) je suis étalé en pleine page sur un site de charme avec un message bien clair suivant :

CELUI QUI A RENSEIGNER LE HARCELEUR SUR MES CHANGEMENTS DE COMPTE SUCCESSIFS POUR ME PROTEGER ET LES NOMS DE CHACUN DES PROTAGONISTES ENTRE AUTRE #PLAINTE #JUSTICE !

 

Marc05.jpg


Moi, un collabo. Et la preuve c’est celle-là.

Que vont penser mes enfants en tombant peut-être un jour sur ce genre de truc.

Alors, je pourrai monter sur mes grands chevaux et porter moi-même plainte pour diffamation.

Mais voilà, je pense aussi aux autres personnes que cette prétendue Emma a insultées et menacées.

J’ai vraiment l’intime conviction que cette plainte n’a pas de fondement et ne peut être recevable.

Et même les menaces encore reçues hier de la part de chevaliers de la cour des charmes (qui sont bien connus pour d’autres faits d’armes, le FN a vraiment de bons guerriers) ne m’amusent que guère et les rendent de plus en plus stupides.

Cette demoiselle devait penser qu’en nous divisant, il aurait été plus facile de nous faire taire.

Mais voilà tweeter est tweeter. Les messages diffamatoires, les quolibets, les ragots n’intéressent personne plus d’une journée.

De plus, force est de constater qu’après deux semaines et ayant mon adresse (stupide que je suis), les forces de l’ordre aurait dû me retrouver. J’ai demandé hier s’il fallait aussi que je donne mon numéro. Mais je pense que la personne n’a pas dû comprendre.

Quand à Marc, pour le connaitre un peu et connaissant son tempérament explosif (et là, j’en sais quelque chose), je suis certain qu’après avoir flairé le mauvais coup de cette miss, il a voulu la pousser dans ses derniers retranchements voulant la démasquer. Cela s’appelle un retour de bâton.

Mais Twister est un libre espace et chacun y fait sa place comme bon lui semble et on ne peut juger à la hâte de son utilisation.

Je préfère maintenant en rire, même si cela m’a aigri un peu plus sur les mœurs de certains, dont je ne citerai pas les noms, qui ont vite sauté sur l’occasion pour rebondir bêtement dans une marre d’eau sale, croyant éclabousser tout le monde.

Je laisse à Marc, faire ce qu’il veut pour la suite et suis prêt à témoigner à sa demande.

Pour lui et celui qui a été sali bien malgré lui, ce pauvre Marc Wasterlain.

Et pour conclure, je trouve que cette Emma Russel a en effet beaucoup de talent à lire quelques-uns des messages bien évocateurs que certains lui adresse.

C’est vrai qu’il n’y a pas d’enfants sur Tweeter.:

 

Marc06.jpg
Certains s’y prennent bien mieux que Marc.

 

Marc07.jpg

Marc08.jpg

Bien, j’espère vous avoir fait sourire ou rire même.

Et pour faire une petite contrepèterie en clin d’œil. « Nous avons là de belles Fines Pierres »

Le poète vous salut.

Rémi Baudin (@remibaudin)

Le 13 septembre 2013

Partager cet article

Repost 0
falempin Falempin
commenter cet article

Commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -