Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue

  • : Coups de gueule !
  • Coups de gueule !
  • : Mes coups de gueule sur l'actualité la politique et les faits de société ! Mon opinion et mes points de vue sur les sujets d'actualités ! Mais aussi divers textes pour vous et me divertir !
  • Contact

Recherche

8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 23:04

OUI j'accuse la PPP (Préfecture de Police de Paris) et Valls, le Sinistre de l'intérieur conseillés sans doute par les associations #LGBT et le PS via son patron le non moins sinistre Harlem Désir (repris de justice), d'avoir tendu un piège aux organisateurs de la grande #manifpourtous.

Ce que j’ai entendu à propos de la Manif pour tous, de sa mobilisation et de ses débordements, relayés par les médias complaisants ne correspond pas à ce que j’ai vu sur place.

Je note tout d’abord l’invraisemblable opération de désinformation menée par le ministère de l’Intérieur et avalisée par les médias.

J'ai déjà, comme beaucoup, été irrité par le mépris de la préfecture et du gouvernement pour la mobilisation du 13 janvier.

Vendredi 22 mars 2013, ses services tablaient sur un peu plus de 100.000 personnes sur l’avenue de la Grande-Armée. "La mayonnaise Frigide Barjot, égérie des anti-mariage gay, ne prend sans doute plus comme avant", assurait même "un policier de haut rang", dans Le Figaro de samedi.

Fort des renseignements des RG et de la DCRI, la PPP a cru bon de changer l'itinéraire de la manifestation 3 jours avant histoire de désorganiser le mouvement, mais ce pouvoir, imbécile, simplement idiot n'a pas pris la mesure de l'évènement, il s'est contenté de préparer le coup tordu dont je vais parler plus bas !

Dès le péage à la sortie de l'autoroute les cars se sont trouvés ralentis en convois, escortés par des dizaines de policiers à moto, c'est ainsi que vers 11h, plusieurs centaines de cars venus de toute la France (j'étais dans l'un d'eux) se sont vus parqués dans le Bois de Boulogne à plus de 4 kms de la Porte Maillot notre lieu de stationnement prévu à l'origine. Notre car s'est ainsi trouvé bloqué Allée de la Reine Marguerite en pleine forêt.

 

En bas à gauche le lieu de stationnement du car !

En bas à gauche le lieu de stationnement du car !

Un bénévole m'a mené en voiture jusqu'à la Porte Dauphine avec mon fauteuil roulant, et j'ai vu !!!

J'ai vu des centaines de cars garés cul à cul de chaque côté, à perte de vue dans chaque allée du Bois de Boulogne.

J'ai vu aussi de chaque côté des allées des centaines et des centaines de personnes affluant de toutes les allées en rang serrés, de la voiture j'étais au premières loges pour assister à ce spectacle étonnant, il y avait des policiers partout, toute circulation bloquée, et cette foule immense devenait de plus en plus compacte au fur et à mesure que nous approchions de la Porte Dauphine.

Le véhicule m'a déposé Porte Dauphine, ne pouvant aller plus loin.

J'accuse les forces de l'ordre de ne pas avoir pris, dès ce moment là, les mesures pour prévenir les autorités de l'importance que prenait la situation au vu de la marée humaine qui déferlait sur Paris !

J'accuse aussi les médias de ne pas avoir pris l'importance que prenait les évènements, car dès la Porte Dauphine, ils étaient là voir les photos, Canal+, itélé etc .. les journalistes étaient à côté de leur véhicule, l'air rigolard, mais visiblement ils s'en foutaient. Il y avait également des médias étrangers.

 

Canal+ et iTélé

Canal+ et iTélé

J'ai poursuivi ma route en fauteuil roulant avec Patricia, et là j'ai vu quel piège avait préparé les autorités, je ne vais pas vous relater de nouveau mon parcours jusqu'à la Tribune Place de l'Etoile il est raconté là : http://hsene.over-blog.com/article-falempin1-a-paris-24-mars-2013-1-116530703.html.

La foule est compacte, statique mais de bonne humeur, la sono, les sifflets, les trompes, les slogans criés à pleins poumons, et les annonces venant de la tribune vont se succéder tout l'après-midi, relayées par les sonos et les écrans géants la place que nous a réservé les autorités est bourrée !

"Surtout n'avancez plus, s'il vous plait restez sur place, l'avenue Foch est ouverte".

Je regarde autour de moi, même les contre allées de l'Avenue de la Grande Armée sont bourrées à craquer, je ne sais comment cela va finir, la foule arrive toujours, alors au milieu du meeting, entre les intervenants, les messages fusent :

"L'avenue Foch est fermée car elle est pleine, s'il vous plait restez sur place, n'avancez plus"

La sécurité sur cette avenue n'avait surement pas été prévue et il a fallu l'improviser.

"L'avenue Carnot est ouverte, s'il vous plait n'avancez plus"

le meeting se poursuit, mais sur ma droite, le service de sécurité ne va pas tenir longtemps, ce sont des volontaires, jeunes et courageux qui font tout pour essayer de contenir la foule !

"L'avenue Carnot est fermée, s'il vous plait restez sur place, n'avancez plus" crient les haut-parleurs !

Sur ma droite je vois le cordon de sécurité qui va céder, et la seule voie de passage pour cette foule c'est le passage à droite de la Place de l'Etoile, et c'est interdit !

Il y a là des forces de l'ordre, mais elles ne viendront pas aider le cordon de sécurité, au moment ou le cordon cède sous la pression de cette vague incompressible, les policiers se collent contre le mur et la foule ne peut que s'engouffrer vers les Champs Elysées.

Elle n'a pas le choix, ce sont des centaines et des centaines de personnes qui sont littéralement poussées vers cette seule voie de décompression, des femmes, des hommes, jeunes, âgés, des familles entières.

Moi, j'ai peur car les organisateurs crient à tue tête de ne pas se diriger vers les Champs Elysées !

Il me faut tenter de redescendre l'Avenue de la Grande Armée, il me faut rejoindre le car pour 18 heures, mais en faisant demi-tour pour repartir, je comprends le piège tendu délibérément par la PPP et la complicité de "flics" en civils sans brassard. J'apprendrai le lendemain qu'ils les mettaient au dernier moment dans la foule pour être reconnus par leurs copains CRS !

Les autorités veulent leurs "casseurs" pour discréditer les organisateurs !

A mon retour, j'ai bien la confirmation de ma déduction, les autorités ont 1) minimiser le nombre de personnes présentes, 2) tendus un piège en refermant la nasse tendue Place de l'Etoile une fois que plusieurs milliers de manifestants se soient trouvées bloquées là !

Dimanche soir, tandis que les organisateurs annonçaient 1,4 million de manifestants, l’Intérieur en comptabilisait 300.000, ce qui a été une provocation stupide. Les cinq kilomètres séparant l’Arche de la Défense du haut de l’avenue de la Grande-Armée étaient bondés à craquer, sur toute la largeur de l’avenue compris les contre-allées évidemment.

L'Avenue Foch et l'Avenue Carnot étaient également bourrées à craquer !

Un hélicoptère de la sécurité civile a tourné tout l'après-midi, mais les images tournées ont été saisies.

De plus, les autorités n'ont pas non plus, pris en compte les manifestations en Province comme le démontre très bien la photo ci-dessous !

J'accuse ... 24 mars 2013 Manif Pour Tous !!

En fait il aura fallu trois jours à la DCRI pour reconnaitre qu'il y avait au moins 1 800 000 personnes d'autant plus facile à compter qu'elles étaient statiques et serrées comme sardines en boite !

J'accuse donc les autorités d'avoir délibérément saboté cette manifestation géante a des fins bassement politiciennes pour discréditer les organisateurs.

Cette manifestation pacifique, familiale et festive a été d'une tenue exemplaire, l'organisation, compte tenu des circonstances a été exemplaire.

Je me dois quand même de préciser que les milliers de personnes criant "Hollande démission" ou "Taubira casse-toi" à la fin du rassemblement officiel. Rien que pour ça , ça valait le coup de venir...

Pas une seule vitre brisée, pas un rétroviseur cassé, pas le moindre dégât n'a été a déploré, mais pour les autorités, je le répète, la PPP (Préfecture de Police de Paris) et Valls, le Sinistre de l'Intérieur ne pouvaient se satisfaire d'une situation irréprochable.

Alors pour se satisfaire tout en discréditant les organisateurs, ils ont inventé ce qui leur manquait, une charge de CRS comme seuls les socialistes et les pouvoirs totalitaires usent contre un peuple paisible mais mécontent !

J’ai écouté, le lundi matin (sur RTL), le ministre de l’Intérieur, Valls, mettre en cause des "militants d’extrême droite qui ont jeté des boulons". Ce pauvre imbécile voit des "militants d'extrême droite" jusque sous son lit !

Nous savons que comme pour les femens, il existe des groupes qui sont payés pour des actions malsaines ponctuelles.

Le directeur de cabinet du préfet de police, Laurent Nunez, a parlé, lui, de "comportements très agressifs de certains manifestants". FAUX et ARCHI-FAUX, juste des familles, des personnes âgées et quelques jeunes qui chantaient en dansant debout et se tenant par les épaules !

Pour être présent à côté de la Tribune là ou le cordon de sécurité a lâché, à la Place de l’Etoile, j’assure que tout s’est passé, à ce moment là, sans violence.

Avec du recul, ce qui laisse songeur dans cette affaire, c'est la répression immodérée de cette manifestation familiale lorsqu'on la rapproche des scènes de casse dans des entreprises (chacun a pu voir les casseurs en action à la TV) et là pschitt ! circulez, tout va bien, on vote une loi pour amnistier ceux qui ont délibérément cassé.

La Manif pour tous et tous ceux qui la soutiennent savent que les débordements ne viennent pas d'eux.

Voilà à l’œuvre un pouvoir qui joue en amateur, improvise et laisse peu à peu les Français s'opposer les uns aux autres. C'est ce dernier point qui me semble le plus inquiétant.

Soutien total à la liberté d'expression et à la démocratie.

Celle-ci est de plus en plus bafouée et insultée car le ministère de l'intérieur et le préfet de police sont les premiers responsables des éventuels soi-disant débordements qui ont pu avoir lieu de manière très marginale et qui ont été surmédiatisés.

Ils sont en train de mépriser la majorité silencieuse et en agissant de cette manière sont les premiers responsables d'une très probable radicalisation du mouvement et du mécontentement général du pays.

La France gronde et le gouvernement et le Hollande pourraient très bien être emportés par la vague déferlante qu'ils sont en train de nier.

Ce que je peux rajouter à titre personnel c'est que tout a été pensé, fait pour démobiliser les gens.

En effet, nous avons été "parqué" au Bois de Boulogne donc relativement loin de l'avenue.

Qu'à cela ne tienne ! Nous y sommes arrivés.

Nous sommes arrivés jusqu'au Triomphe, cet arche qui marque la persévérance, la volonté, le courage et la réussite, la victoire. Merci Patricia !

Ce sera pour moi un des plus beaux souvenirs de ma vie.

Un résumé vidéo de la Manif Pour Tous : Résumé

Merci à la Manif Pour Tous pour cette vidéo ; Semaine mouvementée.

08 avril 2013

Partager cet article

Repost 0
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -