Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue

  • : Coups de gueule !
  • Coups de gueule !
  • : Mes coups de gueule sur l'actualité la politique et les faits de société ! Mon opinion et mes points de vue sur les sujets d'actualités ! Mais aussi divers textes pour vous et me divertir !
  • Contact

Recherche

4 novembre 2012 7 04 /11 /novembre /2012 20:24

Trop long ce billet ? Alors ne le lisez pas .......

Je me croyais fort, pas invincible mais fort face aux forces de gauche qui ont lancé leur vaste plan de destruction de notre pauvre pays lancé par le Sinistre Mitterrand en 1981 !

Je me croyais fort car l'accession au pouvoir le 06 mai 2012 du clone de Mitterrand, François Hollande n'a fait que me conforter dans ma nécessaire obligation de lutter encore plus durement contre le désastre annoncé mollement par la droite, mais avec force par une partie des militants et sympathisants de l'UMP.

Une fraction des militants FN, Bayrou, les électeurs de NDA et 2 millions de votes blancs ou nuls ont permis l'élection de celui que je ne cesse depuis le 06 mai d'appeler "Fumier 1er" ! Pourquoi ?

Mitterrand a été, et je le pense toujours, le plus grand malfaisant et voyou depuis la seconde guerre mondiale à la tête de l'Etat ! Pour ceux qui en douteraient encore, j'ai à leur disposition une réserve de documents impressionnante et parfaitement authentique !

Mitterrand et le Parti communiste, son fidèle allié avec sa courroie de transmission la CGT sont à l'origine du CANCER qui ronge LA FRANCE instillant ses métastases partout sur notre territoire, de la plus petite école communale à la plus prestigieuse école de la République.

Il a miné les fondations même de notre société avec des explosifs à retardement dont certains explosent aujourd'hui, mais d'autres exploseront demain !

Comment le poison socialiste a anesthésié la France ? Un début de réponse là : http://0z.fr/vDSDM !

J'ai écrit aussi que le socialisme de Mitterrand serait pour 50 ans la plaie béante qui ne guérirait pas si la gauche revenait au pouvoir.

J'ai eu tort d'avoir raison trop tôt ? OUI, pendant des années j'ai entendu cette réflexion autour de moi !

Je mène ce combat depuis 1981, mais seul car Internet n'était encore qu'en gestation en France.

Dès 1998 ou j'ai pu acheter mon 1er ordinateur, j'ai tout de suite vu l'intérêt de cet outil avec Internet même si à l'époque mes moyens ne me permettaient que 15 heures de connexion mensuelle !

Je me suis engagé sur les forums politiques ou le pseudo "falempin" était déjà connu.

J'ai créé mon modeste site internet, et timidement j'ai publié mes premiers billets, les Blogs étant inexistants !

Qu'en est t-il aujourd'hui ??

La situation ne s'est pas améliorée avec deux Présidences de Chirac frappé d'immobilisme et achetant à prix d'or une paix sociale qui n'a servi à rien puisque les manifestations ont fait florès et les déficits se sont creusés comme le savaient tous les dirigeants de droite à l'époque.

Chirac a commis, de mon point de vue, 2 erreurs terribles pour la France : La suppression de la conscription (base de cohésion sociale), le quinquennat (5 ans c'est trop court pour mener à bien des réformes de fond) !

La situation sociale s'est pourrie depuis les années Mitterrand qui a donné les pleins pouvoirs aux corps intermédiaires (syndicats, 1 million de fonctionnaires embauchés et aux ordres, mais aussi et surtout la presse) et ont ainsi semé ses métastases à tous les niveaux de la société !

J'ai dénoncé, dénoncé, dénoncé ..... en vain !

2007, l'espoir est venu de Nicolas Sarkozy, volontaire, courageux et visionnaire, mais sachant combien la tâche serait difficile, mais je me suis battu pour qu'il gagne comme des millions de mes concitoyens.

Il a commis une erreur énorme en pratiquant l'ouverture, je ne lui pardonne pas car il savait mieux que moi qu'on ne transige pas avec la gauche en France, et faire rentrer le loup dans la bergerie était voué à l'échec, et une partie de son électorat ne lui a pas pardonné.

J'ai publié en 04/2010 une lettre ouverte à Nicolas Sarkozy visible là : http://0z.fr/YstJn bien sur cela est resté sans suite, mais encore une fois pourquoi ?

Nicolas Sarkozy a fait des réformes importantes, mais il s'est trouvé confronté à une gauche haineuse, sectaire, revancharde mais surtout vicieuse, ne pas oublier cet adjectif : VICIEUSE !

Cachée derrière sa "virginité outragée" cette gauche misérablement lâche a envoyer au front tous les corps intermédiaires dispersés sur tout le territoire pour faire blocage et déstabiliser le pays pour faire reculer le Gouvernement Fillon !

Cette gauche méprisable s'est montrée sous son vrai jour, détruire ce qui restait de notre République. Pour arriver à ses fins, elle a employé en dernier recours son arme la plus puissante et la plus dangereuse LES MEDIAS ! Voir à cet égard : http://0z.fr/pu5_A et les autres articles sur les Médias sur mon Blog !

Pendant 5 ans, chaque jour, matin midi et soir les médias ont massacré Nicolas Sarkozy, distillant ainsi la haine de la gauche contre cet homme courageux actif et efficace !

J'en arrive donc à l'objet de cet article, même si je suis un peu long, mais tant pis !

Comment Fumier 1er (je veux dire Hollande) est t-il arrivé à l'Elysée ?

Le scrutin bien sur, j'en ai parlé plus haut, mais surtout à cause des médias sous l'œil bienveillant et complice du CSA et de la CNIL !

Tout a commencé par les primaires socialistes qui ont monopolisé les médias 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 en plus bien sur de la soupe gauchiste quotidienne, ils ont ainsi continué de distiller leur haine anti-Sarkozyste primaire pour la faire pénétrer bien comme il faut dans le crâne des électeurs indécis, en stigmatisant la droite sur les problèmes d'immigration, thème favori de la gauche pour faire monter le FN !

Ils ont oublié une choses, le développement et l'importance des Réseaux Sociaux, Twitter et Facebook.

J'ai utilisé Twitter, mon Blog et j'y ai inclus mon site internet.

Je me suis battu comme un fou, et j'ai écrit des dizaines d'articles, j'ai été lu et suivi par plus de 1700 Followers, un petit nombre est devenu plus que des Twittos, de véritables amis(e), de la droite classique bien sur, mais aussi du FN, des contradicteurs intelligents (il y en a) avec qui une grande complicité s'est nouée !

Par contre, plusieurs fois j'ai été l'objet d'attaques massives de "gauchistes", souvent des jeunes se croyant tout permis et avec comme seul bagage politique l'injure, l'invective, le spam et l'envoie de virus.

Je ne suis pas le seul a avoir subit ce genre d'attaques, mais ces petits imbéciles au QI d'un beignet, imbus de quelques phrases apprises dès le biberon nous prennent tellement pour des cons qu'ils n'imaginent pas un seul instant qu'on peut les pister et ....... les shooter !

Mais cela fatigue et fait perdre du temps, c'est d'ailleurs leur mission !

Quand aux "élites gauchiasses" vous ne pouvez les toucher, car ils vous bloquent tous les accès à leurs comptes, ou même leur site officiel, le PS, ce parti hautement démocratique m'a bloqué l'entrée de son site internet.

J'ai subi aussi ce genre d'ennuis comme : http://0z.fr/W6xFc plusieurs fois, mais je n'ai jamais cédé !

Alors OUI, aujourd'hui j'ai chuté ..... et Alors?

Je ne vais pas raconter ma vie ici, mais la faiblesse doit t'elle passer pour du cabotinage, ou pour un caprice d'enfant parce que j'ai soudain envie de lâcher prise ?

J'ai essayer de mettre un peu d'animation sur Twitter, souvent dure contre la gauche, et parfois un peu plus légère.

J'ai tenté d'ajouter à mon combat une démarche plus collective, j'ai mis en ligne des sondages : http://www.seneh.fr/sondages/sondages1.html 212 votants pour la proposition de manifestation de J. F. Copé mais aussi : http://www.seneh.fr/sondages/sondages.html avec 6 sondages dont 3 me paraissaient importants, résultats ? 383 pour le 1er sondage et 87 pour le dernier ! Je les ai supprimés de mon site, écoeuré !!

J'avais voulu ces sondages simples, anonymes, ne récoltant aucun renseignement personnel, non manipulables pour contrer les médias officiels qui nous bernent et "bricolent" leurs sondages !

J'ai mis en ligne une pétition pour la suppression de la niche fiscale des journalistes : http://0z.fr/sMbrb résultats ? 276 signataires en 10 mois ! Il est toujours en ligne, ne pouvant le supprimer !

Mes tentatives se sont soldées par un échec cuisant, pourtant les idées ne me manquent pas, mais je dois accepter ces échecs même si cela me coûte !

On me dit chaque jour : "ça bouge, la révolte gronde etc. ..." ou encore, "attendons 2014 ....".

Sur le "attendons 2014" j'ai ferraillé toute une soirée avec des jeunes UMP pour dire "qu'en 2014 il sera trop tard, que nous avons internet et les réseaux sociaux, que le pouvoir et les médias en ont peur" et comme réponse "je suis un vieux con réac ..."

Alors OUI, j'ai chuté, et ........... Alors ?

Des évènements extérieurs se sont en plus ajoutés à ce coup de blues, et le chagrin en ce moment me submerge, alors je ne réclame aucune pitié ni aucune compassion, je veux juste lancer un cri de désespoir :

LA FRANCE EST EN DANGER DE MORT DEBOUT TOUS !

Et là, je serai de nouveau avec vous !

Le 04 novembre 2012 , mis à jour le 06 août 2013

@falempin1

Partager cet article

Repost 0
falempin Falempin - dans Textes personnels
commenter cet article
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 10:45

7 janvier 1709

Ce jour-là commença l'un des plus terribles froids dont on a gardé le souvenir, un hiver, comme le dit Saint-Simon, qui « fut de deux mois au-delà de tout souvenir ».

On pouvait aller à pied du Danemark en Suède. Le Zuyderzee fut totalement gelé et même, ce qui ne s'était produit qu'en 1234, tous les canaux et la lagune de Venise furent pris par les glaces.

Le mardi 8 janvier 1709, le marquis de Dangeau notait dans son Journal : « Le roi n'a point voulu aujourd'hui aller à Trianon, parce qu'il vit hier, en allant à Marly, que ses gardes et les officiers qui le suivaient souffraient trop du froid excessif qu'il fait, car pour lui, ni le froid ni le chaud, quelque temps qu'il fasse, ne l'incommode jamais. »

Le 26 janvier, on put voire sur le Grand-Canal des boeufs tirer des traîneaux contenant des approvisionnements.

Dans toutes les forêts d'Europe, les cerfs et les sangliers mouraient par milliers. Les courriers répétaient comme un leitmotiv : "On ne se souvient pas d'avoir ressenti un froid pareil."

Cependant, le froid prit une telle ampleur que Louis XIV, qui avait alors plus de soixante-dix ans, demeura confiné chez Mme de Maintenon.

La température était atroce. "L'eau de la reine de Hongrie, les élixirs les plus forts et les liqueurs les plus spiritueuses cassèrent les bouteilles dans les armoires de chambres à feu et environnées de tuyaux de cheminées, dans plusieurs appartements de Versailles."

Un magistrat parisien nous rapporte que "le pain gelait sur la table à mesure qu'on le mangeait. Le vin même gelait dans la cave. La bouteille de vin de Champagne se trouva toute gelée à l'exception d'un demi-verre qui était resté dans le centre de la bouteille, qui était tout l'esprit du vin et qui se trouva plus fort que de l'eau-de-vie."

Toujours au cours de cet effarant mois de janvier 1709, le copiste de la marquise d'Huxelles dut interrompre son travail au milieu d'une lettre : l'encre de son encrier était gelée.

Un incendie se déclara à Paris : lorsqu'on voulut sonner le tocsin, les cloches cassèrent !

Toutes les rivières de France étaient prises ; les moulins ne pouvaient tourner et les boulangers n'eurent plus de farine.

Des centaines de personnes furent trouvées mortes de froid dans leur lit. Les oiseaux, gelés, tombaient en plein vol.

Des hivers comme celui que nous connaissons aujourd'hui ne sont que des répétitions dans l'histoire, nos jeunes années en sont des témoignages récents !

Simplement aujourd'ui nous avons perdu l'habitude de subir les intempéries somme toutes normales en cette saison non ?

Le 07/01/2010

HEUREUX ANNIVERSAIRE ISABELLE

Partager cet article

Repost 0
falempin Falempin - dans Textes personnels
commenter cet article
26 octobre 2009 1 26 /10 /octobre /2009 16:13

Bientôt je mettrai un nouvel article en ligne, des problêmes de santé sérieux freinent quelque peu mes envies ! Pardonnez moi cette absence involontaire.

Henri SENE

Partager cet article

Repost 0
falempin Falempin - dans Textes personnels
commenter cet article
13 septembre 2006 3 13 /09 /septembre /2006 11:29

Bravo, mais ....


Le nombre de personnes tuées sur les routes a sensiblement baissé depuis 2002.

Si, en 2002, environ 7 655 personnes sont mortes dans les accidents, quatre ans plus tard, il n’y avait « que » 4 679 morts, une baisse d’environ 40 %.

L’explication tient à la mise en place des radars automatiques et à la plus grande sévérité des contrôles.

C’est un bon score et on peut s'en féliciter, mais gare cependant à l'excès sécuritaire qui en vient à perturber le conducteur tant la crainte de l'infraction est grande.


L'automobile devient la "chose" à pister, à surveiller, à traquer car elle est source de rentrées d'argent pour l'état, les résultats étant placés au second plan des préocuppations ministérielles, il ne faut pas se leurrer.


Maintenant la chasse est ouverte aux conducteurs porteurs de lunettes ?

C'est évident, il faut bien trouver autre chose pour soutirer de l'argent à ceux qui continuent de rouler malgré tout cet arsenal sécuritère et toutes les contraintes imposées sur le réseau routier lui-même, rendant par là la circulation difficile voire impossible dans certains secteurs.


Si un jour l'état pouvait s'attaquer aux causes graves (alcoolisme, tabagisme, drogue, criminalité ... etc .) avec la même vigueur qu'il met à s'acharner sur l'automobilste, alors la France n'aura plus de déficit des comptes sociaux, et pourra alors se consacrer à ses tâches régaliennes pour le bien du pays.


je fais environ 40 000 kms par an, et jamais je n'ai eu l'impression de mettre en péril la vie des autres usagers, et ce depuis 42 ans de conduite avec des lunettes ! (sans accident responsable), et un seul accident non-responsable (choc arrière à un feu rouge).


De qui se moque t-on ???

Partager cet article

Repost 0
falempin H SENE - dans Textes personnels
commenter cet article
1 septembre 2006 5 01 /09 /septembre /2006 11:39

La VIE est un éternel recommencement, que l'on soit riche ou pauvre, blanc ou noir, homme ou femme, enfant ou adulte on passe sa vie à avancer, toujours, sans relâche il faut avancer, soit par sa propre volonté, soit par la contrainte.

L'être humain s'est structuré en société dite civilisée, il s'est doté de règles, d'idéologies politiques et religieuses qui influent encore davantage sur sa marche en avant, le ralentissant souvent, le déviant de sa route parfois, l'obligeant aussi à prendre des chemins contraires à ses désirs et ses besoins.


Que reste t'il alors de la liberté de vivre sa vie ? Rien souvent, sinon le regret de n'être pas assez fort pour surpasser ces règles écrasantes et réductrices qui nuisent à la recherche de sa propre voie.


Confronté à cet état de fait, j'ai choisi de me remettre en cause et de tout recommencer. Pourquoi finalement casser plus de 30 ans de vie bien rangée, bien réglée, bien structurée et contrôlée ?


C'est une bien difficile question que je me pose, je ne trouverai certainement la réponse que plus tard, mais un embryon de cette réponse se trouve dans ses lignes.


En effet, sans revenir trop en arrière, le besoin de vivre une vie nouvelle était devenu tel qu'il m'était absolument impossible de continuer dans ce schéma écrit pour moi mais sans relation avec mon besoin et mon désir de vivre avec intensité chaque jour qui passe.


La vie n'est pas seulement un cliché social avec ses règles, ses interdits, ses plaisirs et ses souffrances, c'est aussi un besoin profond de donner, de recevoir, de partager et de mettre en avant ses désirs enfouis pour les assouvir et s'en repaître encore et encore !


Le départ dans la vie est déterminant pour chaque individu, et le parcours sera d'autant plus difficile que le départ le sera lui aussi.


Foutaise de dire que "tous les individus naissent libres et égaux en droits", ceux qui ont écrits cela se sont fourrés le doigt dans l'œil jusqu'au coude !


Comment fonder un noyau stable à partir de fragments de noyau tous plus pourris les uns que les autres ?


En ce qui me concerne, et comme beaucoup d'autres hélas, je n'ai perçu que très tard, trop tard les besoins qui étaient enfouis au plus profond de moi.


C'est ainsi que j'ai ressenti la nécessité de me remettre en cause, car incapable de lutter seul contre une vie de stress, mais aussi en étant dans l'impossibilité d'être écouté, et d'écouter, me renfermant sur moi-même dans la recherche d'un bien-être qui ne venait pas, d'une compréhension refusée et d'une liberté sclérosée.


Je me suis donc recroquevillé sur moi même, me forgeant une carapace imperméable pour tenter de fuir une réalité devenue soudain évidente et bien réelle depuis des années, je vivais mal, très mal mais par voie de conséquence ceux qui vivaient autour de moi vivaient mal aussi et c'est comme cela que les choses dégénères, les situations pourrissent, et la vie devient ….. invivable !


Ce qui est grave, c'est l'incompréhension de chacun des membres de cette société que forment la famille, le dialogue devient impossible voire impensable avec le temps.


Dès lors qu'il n'y a plus rien à se dire autre que des reproches ou des joutes verbales stériles et mesquines voire blessantes, il n'est de salut que dans la fuite en développant fortement l'espoir d'un renouveau pour se donner du courage.


Il faut franchir le pas, et cette étape décisive est certainement la plus dure, car elle conditionne la nécessité de tout perdre pour recommencer autrement ce qui a été un échec personnel.


Chacun étant responsable de ses actes, j'assume ce pas que j'ai franchi avec toutes ses conséquences bonnes et moins bonnes pour les uns et pour les autres, maintenant il faut de nouveau avancer sur le chemin de la vie, mais sur une autre route, librement choisie et empruntée pour y chercher le fond de mes passions et de mes sentiments humains.


J'avais envie depuis toujours sans trouver le fruit de ses envies, et aujourd'hui je peux me mettre en quête de ses envies je peux les assouvir et les partager, je peux donner et recevoir, je suis ouvert et prêt à marcher sans me retourner.

Il est des choses et des situations de ma vie antérieure qui seront certainement longues à oublier ou à effacer, d'autres qui ne s'oublieront ou ne s'effaceront jamais, mais la vérité est là, j'ai changé, ma vision de la vie est autre, elle est plus simple, plus proche de la réalité, plus naturelle aussi.


Alors la route est devant moi, je vais marcher, encore et encore, donner, partager, recevoir, sans compter et sans regrets, j'accepte ce qui m'est offert généreusement pour rendre plus et partager en retour.


Vivre libre enfin, pour moi, mais aussi pour ceux que j'aime et qui m'aiment !

Partager cet article

Repost 0
falempin H SENE - dans Textes personnels
commenter cet article
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -