Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

  • : Coups de gueule !
  • Coups de gueule !
  • : Mes coups de gueule sur l'actualité la politique et les faits de société ! Mon opinion et mes points de vue sur les sujets d'actualités ! Mais aussi divers textes pour vous et me divertir !
  • Contact

Recherche

19 juin 2013 3 19 /06 /juin /2013 22:58

La gauche, les affaires et l'effet boomerang !

Ivan Rioufol Résume parfaitement ce que je ressens, c'est un esprit vif, intelligent et pertinent.

C'est avec plaisir que je reprends son édito, assorti de quelques réflexions de ma part.

Feu à volonté ! La perspective d’une candidature de Nicolas Sarkozy en 2017 déchaîne à nouveau la gauche, ses médias, ses juges. Ce qui est visé, dans ce remake, n’est rien de moins qu’un "système organisé", de type mafieux, autour de la personne de l’ancien président.

C’est ce qu’a suggéré la ministre, Fleur Pellerin, envoyée en service commandé par le camp d’en face.

L’arbitrage dans le contentieux Tapie-Crédit Lyonnais est déjà considéré comme un "scandale", au vu de pièces judiciaires diffusées dans la presse. Je n’ai aucune admiration pour Bernard Tapie, sa morale flexible, son bagout de bateleur, son affairisme, sa réussite étalée.

Mais je trouve curieux que personne ne rappelle ce qu’était le Crédit Lyonnais, à l’époque (1993) où le ministre de la ville de François Mitterrand vendait Adidas à cette banque nationalisée par les socialistes en 1982 (elle sera reprivatisée en 1999 sous Jospin, 1er ministre, de 1997 à 2002, avec Dominique Strauss-Kahn au finances (1997-11/1999), puis Christian Sautter (jusqu'à 03/2000) et enfin Fabius (jusqu'en 2002). Le Lyonnais était une structure mafieuse.

Ses malversations et ses magouilles ont d'ailleurs coûté 130 milliards de francs aux contribuables. Le rachat de la Métro Goldwyn Mayer (MGM) par le sulfureux Giancarlo Parretti pour le compte d’une filiale hollandaise du Crédit Lyonnais avait notamment mis au jour les liaisons dangereuses entretenues par cet établissement aux mains de la gauche, dont les archives ont opportunément brûlé en 1996, dans deux incendies assez douteux.

Cela pour dire que l’Etat-PS joue avec le feu, à vouloir relancer d’unilatérales accusations contre la droite, dans l’espoir de faire oublier l’énorme scandale Cahuzac (on apprend que François Hollande avait été averti du dossier en décembre 2012), les multiples condamnations pour corruption d’élus socialistes locaux, départementaux ou régionaux, et plus généralement, ses propres incompétences face à la crise. L'effet boomerang est toujours à redouter.

Dans le petit jeu du Tous pourris, la gauche ne peut qu’y laisser des plumes supplémentaires, en offrant de surcroit de nouveaux arguments au Front national, spectateur enchanté de ces règlements de compte. D’autant que la meute antisarkozyste, constituée notamment de magistrats ayant du mal à cacher leur détestation de l’ancien chef de l’Etat, pourrait bien rehausser, in fine, la stature de celui dont le retour semble tant redouté par ses opposants.

Le manque de discernement du juge Gentil, qui est en train de mettre en péril son infamante mise en examen pour "abus de faiblesse" de Sarkozy dans l’affaire Bettencourt, fait partie de ces maladresses et de ces haines aveugles qui risquent de faire le jeu de Sarkozy, la "bête noire".

Source : Ivan Rioufol

Mon opinion : Ce tir n'est ni un tir de barrage ni un tir tactique ; c'est en fait le baroud de déshonneur que font tous les régimes totalitaires.

Alors quand on monte à l'arbre, comme dit le proverbe africain, on regarde d'avoir les fesses propres !

Rien que pour le plaisir, voici la liste de quelques affaires sous Mitterrand et Jospin qui ont mouillé la gauche : Société Générale, Pechiney, Vibrachoc, Luchaire, Urba, Mnef, Irlandais de Vincennes, Raimbow Warrior, Ecoutes de l'Elysée, Elf, UTA, Française des jeux... Mitterrand c’est aussi l’appartement du 11, quai Branly payé avec l’argent des contribuables pour sa maîtresse, Anne Pingeot et sa fille cachée Mazzarine.

Cette liste n’a pas la prétention d’être exhaustive. Mais il faut rappeler aux lecteurs que la plupart de ces affaires ont gaspillé l’argent des contribuables et que, d’ailleurs, les Français continuent à payer pour la catastrophe des années Mitterrand.

C'est trop long et la liste des personnalités mises en examen seraient trop importante!

Cependant, l'affaire Cahuzac est quand même le plus gros scandale et au fur et à mesure on s'aperçoit que l’exécutif était au courant et pourtant plus personne n'en parle !

Imaginez que ce soit un ancien ministre du budget de droite qui ait un compte en Suisse ? Mais les médias sont décidément vraiment trop partisans et le seul vainqueur de cette course ridicule à la probité sera le FN !

Pour ma part je me rappelle parfaitement ! J'avais 30 ans en 1993 et il a fallu commencer à payer pour les conneries du ministre de Mitterrand, Pierre Mauroy. Et on continu à payer d'ailleurs. Mais je suis d'accord, les gauchistes "oublient"... et Hollande et ses serviteurs aux "un-cerveau-pour-tous" ont lâché les hyènes sur Nicolas Sarkozy (et sur la droite en général).... hollande va finir par étouffer sous tant de haine (quoique les salopards ont toujours une chance insolente). Il est obsédé, il faudrait exiger un avis psychiatrique le concernant pour savoir s'il est apte à gouverner notre pays.

Il est évident qu'il n'est pas apte à gouverner la France dans le sens d'œuvrer pour le bien des Français.

Mais il possède une grande capacité de destruction, et c'est ce qu'il nous faut actuellement car lorsque la France sera totalement ruinée financièrement et avec 25% de chômeurs, personne ne lui prêtera plus d'argent pour combler ses fins de mois.

Ainsi, une partie des gens venus d'ailleurs et qui participent massivement à l'appauvrissement du pays retourneront probablement chez eux faute d'allocations et subsides: ce sera le début du renouveau. Sinon: inch'allah...

Enfin, trop c'est trop et les Français, peu à peu, découvrent les trahisons de ceux en qui ils avaient mis leur confiance. Tout le système médiatico-politique est à renouveler de fond en comble.

En effet, pour l'instant, seul le FN est en mesure d'emporter la mise sur le plan politique. Mais quid des merdias ?

Devant l'état comateux de l'UMP et la déconfiture du PS et consorts, nul doute que des hommes de bonne volonté et, surtout nouveaux, se préparent à remplacer les partis en ruine, avec de vrais projets et l'amour de notre pays martyrisé par la cupidité de nos élites dirigeantes, alors qu'elles ont surtout dirigé leur carrière. C'est leur seule réussite, mais à quel coût pour nous pauvres abeilles qui avons butiné à perte depuis un demi-siècle !...

Faisant, dans mon coin, parti de ceux qui sont entrés en résistance, je garde l'espoir quand je vois cette résistance devenir de plus en plus partagée, sur ce blog et ailleurs.

Le sectarisme du Président et de ceux qui l'entourent, de près et de loin, et leur incompétence notoire, à quoi se surajoutent les trop nombreuses affaires, la propagande éhontée de ceux qu'on nomme le 4ème pouvoir, l'attitude autiste de l'Europe et ses résultats catastrophiques, l'invasion musulmane ininterrompue, auront, enfin ouvert nos yeux.

J'espère de bonnes surprises dans toutes les élections à venir.

Enfin petit a petit la mafia crasse se révèle, notre belle république ripou nous montre son vrai visage, un visage que je n'ai de cesse d'écrire depuis bien longtemps.

Et c'est la raison principale que je ne cesse de mentionner que la démocratie directe a la Suisse est la meilleure solution pour y mettre fin a toutes ces magouilles.

Mais qui parmi les ripoux aura l'audace de nous la proposer ou même d'en parler ??

La démocratie directe est un moyen de vérifier la puissance politique.

Il permet aux citoyens bienveillants et éclairés a s'opposer à des lois faites par les politiciens corrompus.

La démocratie directe stimulerait le gouvernement pour faire le travail pour lequel il a été nommé .....

il n'y a aucune importance si les élections sont dans trois ans ou trois jours, une chose sure et certaine, nous n'aurions pas eu tous les problèmes que nous avons aujourd'hui créé par une classe politique qui est, en substance, une dictature qui est coupée du monde réel, qui manipule la vérité pour s'enrichir aux dépens des contribuables.

Le peuple aura toujours le dernier mot sur un POUVOIR TOTALITAIRE car les socialistes et leurs affidés n'auront jamais le pouvoir de spolier, d'asservir, de ruiner, d'humilier le peuple qui se révolte et de décérébrer et lobotomiser ses enfants !

JE CRIE ! RESISTANCE ET REVOLUTION !

Le 19 juin 2013

Partager cet article

Repost 0
falempin Falempin
commenter cet article

Commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -