Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

  • : Coups de gueule !
  • Coups de gueule !
  • : Mes coups de gueule sur l'actualité la politique et les faits de société ! Mon opinion et mes points de vue sur les sujets d'actualités ! Mais aussi divers textes pour vous et me divertir !
  • Contact

Recherche

30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 23:10

Quand la France se réveillera, l'Élysée tremblera... peut-être !!!

Le climat politique et social n'en finit plus de se délabrer. Jamais la France n'a été dans un tel état. Hollande, réveille-toi, ou tout peut arriver !

Dix-huit mois se sont écoulés et, depuis quelques semaines, la France est victime d'une thrombose.

Plus rien ne passe, plus rien n'avance, plus rien ne circule.

Chaque annonce est suivie d'une reculade ou, pire, d'une exception massive et incompréhensible qui rend difficile à admettre la mesure.

Depuis l'été, rien d'important n'a été voté ! Les Français sont tellement à cran qu'ils refusent les plats qu'on leur propose tout en pestant contre le menu qu'ils ingurgitent depuis des lustres.

Ils n'ont plus confiance dans le cuisinier tant celui-ci leur sert des plats amers, leur faisant passer des limandes pour des soles, de la viande de cheval pour du bœuf, du vin tadjik pour un grand cru de Bordeaux.

Le cuisinier, ses marmitons, leurs fruits et leurs légumes sont suspectés d'empoisonner tout le pays.

La France est cassée en un puzzle de 1 000 morceaux !

Aujourd'hui, chaque Français a le sentiment d'être détesté par le gouvernement.

Le sentiment ? NON, ce gouvernement nous déteste !

En un an et demi, l'exécutif a réussi à faire croire qu'il détestait les riches, les pauvres, les classes moyennes, les étrangers, les familles hétérosexuelles, les couples homosexuels - qui n'obtiendront pas le GPA -, les fourmis - dont on surtaxe l'épargne -, les cigales - dont on montre du doigt le train de vie -, les travailleurs du dimanche, ceux des autres jours de la semaine - qui doivent toujours cotiser plus -, les écolos, les agriculteurs, les chefs d'entreprise, les pro-européens, l'extrême gauche, les auto-entrepreneurs, les banquiers, les fonctionnaires, les étudiants, les footballeurs, les retraités, les investisseurs étrangers, les artistes... la liste est longue comme un jour sans fin.

Une telle unanimité frise l'exploit, frôle le chef-d'œuvre ! On nous promettait une France réconciliée, la voilà cassée en un puzzle de mille morceaux, en proie à une inquiétude, une violence, une haine de l'autre, une suspicion permanente.

Quand on pense au procès qu'on a fait à Nicolas Sarkozy sur ces sujets ! Mais c'était accuser un joueur de triangle de faire plus de bruit qu'un orchestre symphonique !

La France est ingouvernable

N Sarkozy avait bien une idée de ce qu'il fallait faire, mais cela aurait mis les syndicats et leurs processions dans la rue et bloqué l'économie, alors en France il faut toujours faire à minima et cela ne fait rien avancer.

Il faudra peut-être attendre que nous ayons touché le fond et que plus personne n'accepte de nous prêter chaque jour de quoi payer nos fonctionnaires et nos largesses sociales et nous nous retrouverons comme les Grecs.

Quand un président fraichement élu n'a comme ligne de conduite politique, que le dé-tricotage de celle élaborée par son prédécesseur, c'est trop nul, la preuve.

Et trop c'est trop, à force de tirer sur la corde, même celle de la maison du pendu risque bien un jour de craquer. Depuis l'arrivée de Hollande au pouvoir, les français s'enfoncent de plus en plus dans le marasme tout en notant ébahis son autosatisfaction doublée d'un aveuglement inquiétant.

Ils observent les reculades d'un président à la maladresse d'un jeune pion toujours souriant et heureux de se retrouver là à l’Élysée par le hasard de l’actualité.

D'autant que le classement final s'est fait à la tête du client et les français ont éliminé celui dont la tête ne leur revenait plus donc par rejet de l'autre. La déception est grande dans le camp de la gauche un temps unie.

Ceux qui ont voté pour FH, ont soit la tête dans le sable et attendent que la sacro-sainte courbe du chômage, veuille bien s’inverser ou bien sont vent debout cherchant à savoir où ils en été entrainés malgré eux.

Les plus fidèles aperçoivent la reprise malheureusement un peu comme ce que voyait sœur Anne. Mais comme elle, la plupart des français ne voit rien venir que fermetures d'usines ou commerces et les files d'attente de Pôle Emploi qui s'allongent plus ou moins vite selon les mois, voire même plus tristement celles des restos du cœur.

Il ne faut pas se le cacher et c'est pour ça que la situation est grave. Les voix rassurantes sans cesse répétées que le bout du tunnel est là, ne les rassurent pas du tout, ils voient quotidiennement strictement l'inverse se produire.

Les "réformes" ne sont que des retardateurs injectés à ce grand corps malade, chômage traité à l'emploi aidé, retraites et sécurité sociale aux taxes ou impôts nouveaux, mais pas d'efforts partagés du haut jusqu'en bas.

De plus, l'autorité de l’État et le respect de nos lois semblent être le cadet des soucis de nos dirigeants, les valeurs morales de la gauche semble les supplanter.

Il faut se réveiller avant qu'il ne soit trop tard, ça gronde !

Je doute que le "grand soir " soit pour demain... Une majorité des Français sont drogués à l'assistance et aux aides diverses, ceux là n'ont aucun intérêt à ce que ça change or ils sont nombreux, très nombreux...

A la charge des autres, ceux qui travaillent, produisent des richesses et paient des impôts, ceux- là sont de moins en moins nombreux et parmi eux, il en est qui bénéficient du système et n'ont pas non plus intérêt à un changement radical...

Il fut un temps où ne votaient que ceux qui payaient l'impôt !

Les assistés, comme les fonctionnaires sont dépendants des recettes de l'état. Qui peut bloquer le système ? Ceux qui payent et qui ne paieront plus.

Autrement dit pour qu'un réel changement soit possible il devra être imposé par la minorité active.

Croyez- vous qu'elle soit prête à descendre dans la rue et à faire des barricades ?

Le changement nous sera imposé de l'extérieur, par nos créanciers et pas l'Europe mais pour cela il faudra que la descente aux enfers soit totale et qu'il n'y ait plus de recours, plus de crédits aux gouvernements incapables d'imposer eux - même l'indispensable réforme d'ensemble.

Les Bretons ont démontré que l'on pouvait faire reporter ou annuler n'importe quel impôt, déjà voté après que "tous" les politiques aient été d'accord pour l'instituer.

Demain on remettra en cause la TVA. Puis les entrepreneurs donneront à choisir : l'emploi ou les taxes. Depuis un an combien de fois le pouvoir a reculé ?

D'ailleurs il n'y a plus de pouvoir il est à la ramasse. Il suffit que ceux qui payent s'organisent un peu et tout vole en éclat. Tenez, une grève du zèle, on écrase les fonctionnaires des impôts sous des masses de documents, on les tue par le travail.

Ces classes moyennes que l'on tond comme des moutons en ont marre et la révolution se fera.

Probablement pas par la violence (quoique), ni par les armes mais dans les urnes.

Le hic c'est qu'il va falloir attendre 2017. Mais là il y en a qui vont avoir du souci à se faire.

En attendant, Hollande et son gouvernement, comme en son temps Mitterrand et les 40 voleurs, vont continuer de nous tondre comme les braves moutons que nous sommes !

Le 30 octobre 2013

Partager cet article

Repost 0
falempin Falempin
commenter cet article

Commentaires

Véronique Guérin 12/12/2013 16:16

Analyse très Sarkozyste de la situation...même si très réaliste sur le bilan de Mr Toutmou mais un rien partisan tout de même car ce serait oublié que Nicolas Sarkozy n'a pas été ré-élu car certains de ceux qui le soutenaient et croyaient en lui, lui ont retiré leur soutien en préférant voté blanc...(1ère fois de ma vie que je mettais un bulletin blanc dans l'urne) J'en fais partie, la politique qu'il a menée n'était pas celle qui avait promis lui non plus... Je me souviens d'une de ces phrases " je lutterai contre l'inégalité sociale et serait le président du peuple..." et sa 1ère mesure fut le bouclier fiscal !
A-t-il lutté pour l'égalité en augmentant l'age de la retraite pour tout un chacun sans toucher à celles des fonctionnaires mais surtout à celles des élus députés ? non.
A-t-il agit pour le peuple Français en nous soumettant à la dictature Européenne ? non.
A-t-il agit pour stopper les délocalisations ? non
Qu'a-t-il fait contre le dumping social ? rien. Contre les plans sociaux des entreprises bénéficiaires du Cat40 qui distribuent des dividendes records à leurs actionnaires ? Contre les salaires mirobolants des patrons qui ont augmenté pendant que diminué ceux de leurs ouvriers ? Contre les parachutes dorés et les retraites chapeaux ? Rien de rien.
A-t-il alors agit pour le non cumul des mandats ? pour le plafonnement des émoluments disproportionnés de nos élus français et européens (11.000 €/mois pour un député européen, 5400 €/mois pour un député français)
A-t-il réduit les dépenses somptuaires de l'état (réceptions, voyages, distribution de primes aux hauts fonctionnaires, voitures de fonctions, personnels des élus, etc...) Non bien sur.
A--t-il réduit l'assistanat aux émigrés qui nous coute une fortune chaque année ? non.
A-t-il réduit les fonds octroyés sur nos impôts à toutes ces associations qui encouragent l'émigration par leur action ? non. Perso, je connais des personnes émigrés qui bénéficient de plus d'avantages et d'aides que la plupart des français pauvres, ouvriers, retraités, chômeurs.
A-t-il été le Président qu'il prétendait être ? non.
Voilà où sont les erreurs stratégiques de Nicolas Sarkozy et j'en connais plus d'un qui ont, comme moi, retiré leur soutien à N.Sarkozy après avoir voté depuis toujours à droite. Ils nous a déçu car il a été comme tous les autres à promettre mais à ne pas tenir alors même qu'il avait insufflé à la France un grand souffle d'espoir...
La politique qui est menée depuis 30 ans (gauche et droite confondues, Sarkozy comme Hollande et leurs prédécesseurs) est strictement la même sur l'essentiel, préserver les avantages des élites politiques, des patrons, des fonctionnaires et accroitre la misère et puis taper sur les classes moyennes qui elles ne se rebellent jamais... enfin ne se rebellaient jamais serait plus juste car maintenant, elles en ont marre et entendent le faire savoir, il était temps !!!
Si tu considères que seuls ceux qui payent l'impôt peuvent décider et voter, tu te trompes... Ce qui fait la vraie démocratie, c'est que chaque couche de la population soit représentée parmi les élus, ce qui n'est pas le cas puisque là non plus, Nicolas Sarkozy n'a pas mis fait au système qui favorise les grands partis, il n'a introduit le scrutin à la proportionnelle et nous avons toujours les mêmes qui décident. La politique ne devrait pas être un métier lucratif et un élu ne devrait pas l'être de profession, c'est pourtant ce qui se passe.
Pour finir, je voudrais te dire que l'assistanat dont tu parles fait partie du choix que la France a fait, un modèle social de solidarité et de partage qui était jusqu'à peu un modèle envié par nombre de pays. Chez nous, en France, il faisait bon vivre car tous prenaient soin de ceux qui, à un moment donné de leur vie, faisaient face à une période difficile et ça ce n'est pas de l'assistanat c'est de la solidarité. Sans doute n'as-tu pas autour de toi des retraités qui vivent avec des retraites de misère et qui survivent en faisant les poubelles pour manger ? sans doute ne connais-tu personne qui après avoir travaillé toute une vie, se retrouve à 50 ans au chômage et que plus personne ne veut embaucher ? sans doute aussi, ne vois-tu pas ces femmes seules avec leurs gamins qui font tout et n'importe quoi pour s'en sortir et qui n'y arrivent pourtant pas ? Ou encore, ces handicapés dont l'allocation est si faible qu'elle ne leur permet pas de changer un fauteuil roulant abimé, de régler certains soins non remboursés ? Tout ça, moi je le vois en donnant de mon temps dans une association d'aide et de soutien aux personnes en grande difficulté, je t'encourage vivement à nous rejoindre pour toucher du doigt la vraie réalité de ceux que tu appelles si facilement des assistés sans savoir même qui ils sont...
Tu as vraiment beaucoup de chance de n'avoir pas vu la vraie misère, la détresse, le handicap, de n'avoir jamais eu de coups durs dans la vie, de n'avoir jamais eu besoin des autres...
Je ne te juge pas, je t'appelle juste à élargir ta vision, tes horizons et à enlever les lunettes déformantes fournies par les grands partis qui se partagent le pouvoir depuis 30 ans à tour de rôle et qui, ensemble, nous ont conduit là où nous en sommes aujourd'hui. Leur faute mais notre responsabilité, c'est pourquoi moi j'ai choisi de ne plus leur faire confiance et de ne plus voter pour eux, les professionnels zélés mais incompétents de la politique business, européistes convaincus et pourvoyeurs de misère.
J'espère que tu feras le pas vers ceux que tu appelles "assistés", ils donnent toujours plus qu'ils ne reçoivent.

Falempin 18/08/2015 18:09

Ma seule réponse a ce long plaidoyé anti-Sarkozy sera le suivant : Je suis retraité, avec une petite retraite, je suis devenu invalide 3 mois avant ma retraite, touché par une SLP (maladie orpheline), et comme je suis imposable, grace à Hollande je n'ai droit a ABSOLUMENT RIEN comme aide, même pour équiper mon couloir, douche et wc de barres de maintien ! La misère je connais, et si tu lis les articles de ce blog tu verras pourquoi Sarkozy n'a pu TE donner satisfaction à TOI ! Moi j'analyse et j'ai ressenti comme lui la crise énorme de 2008 à 2012 ! On n'avait jamais vu ça depuis 1929, et il a empéché la France de couler ! Je suppose qu'avec Hollande que tu as fait élire grâce a ton bulletin blanc que tu es plus heureuse ! Tu aides les gens, moi je l'ai fait pendant 30 ans bénévolement tout en bossant et en exerçant 2 mandats d'élu sans aucune indemnité ! Vu ma situation, ou est l'égalité pour un invalide comme moi ? !

Falempin 08/02/2015 17:35

Je suis moi même invalide a 100% et n'ai droit à aucune aide, un fauteuil roulant (de base) est pris en charge a 100% et mes 2 acannes aussi, POINT ! Pourquoi ? parceque je suis un petit propriétaire (qui doit payer sa bicoque encore 8 ans) et qui suis imposé plein pot car condédéré comme riche (fourchette basse et limite en dessous de ceux qu'on appelle pompeusement "classe moyenne") soit 20 000 euros/an avant impôts et taxes (CGS, CRDS etc.) je n'ai rien de luxueux chez moi, vieille télé, ordinateur de 10 ans d'âge etc... voiture de 2004 etc ... pas les moyens de sécuriser ma maison (siège de douche, rampes dans le couloir et aux portes etc ...) Savez vous que comme rambarde j'ai fait poser des tringles à rideaux en bois par un voisin ? Que je ne peux circuler en fauteuil dans la maison portes trop étroites etc ... Alors pour vous faire plaisir, je veux bien échanger ma sclérose primitive amyotrophique avec certaines des personnes que vous aidez si généreusement ! Pour finir, j'étais un gamin de l'assistance publique, orphelinat puis 14 ans au boulot,12 a 15h par jour, et ce pendant 45 ans ! J'ai pris ma retraite à 60 ans et cette maladie m'a rattrapé ! Je n'en dis pas plus car vous pourriez en pleurer ! Moi aussi j'ai donné, mais sans JAMAIS recevoir car je suis un petit PROPRIETAIRE, insulte supprême pour la gauche et les administrations et surtout les bénévoles !!! Venez me rendre visite, vous comprendrez mizux ! J'allais oublier, en plus de ma profession dévorante, j'ai fait 30 ans de bénévolat et 2 mandats électifs élus chaque fois avec plus de 65% des voix, preuve que je me suis pas mal donné aux autres !

Ballefin 02/11/2013 06:29

C' est tellement vrai! que c'en est inquiétant! Je trouve que la France es tteès longue à se réveiller et le jour ou elle le fera, le mal sera déjà très profond.

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -