Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

  • : Coups de gueule !
  • Coups de gueule !
  • : Mes coups de gueule sur l'actualité la politique et les faits de société ! Mon opinion et mes points de vue sur les sujets d'actualités ! Mais aussi divers textes pour vous et me divertir !
  • Contact

Recherche

27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 13:49

EURÊKA c'est MERLIN l'enchanteur ?

 

NON ! Hollande, c'est aussi le monoxyde de carbone de la politique : incolore, inodore et sans saveur.

Il faut quand même rappeler à la majorité des Français que M. Mitterrand s'est trouvé une âme de socialiste par opportunisme. M. Mitterrand aura été "la pire crapule politique" de la fin du 20ème siècle.

Comment, un homme (Hollande) qui se dit être l'un des héritiers de M. Mitterrand, peut-il oser se présenter à l'élection présidentielle ?

Et que penser de ces artistes qui soutiennent M. Hollande ?

LES URGENCES DE HOLLANDE ? !

Mr HOLLANDE et ses représentants font preuve d'une démagogie incroyable et d'une mauvaise foi inacceptable pour un soi disant présidentiable encore une fois "markétisé" par les médias à plus de 80% à gauche et qui ne cessent de dériver dans les mensonges, les excès d'analyses qui n'en sont pas , dans le langage obsessionnel anti-sarkozyste et j'en passe!...

Ils font parti depuis bien longtemps des pseudo-socialistes qui ne savent cracher que haine et venin n'ayant toujours pas digéré la défaite de 2007 et qui savent depuis ce tournant démocratique, que le socle de leur électeur s'est délité après les gabegies des années Mitterrand !

Et ne me parlez pas de l'alternance des 30 dernières années qui ont fait sombrer notre belle FRANCE dans un immobilisme alors que nous étions en période de croissance alors que c'est à ce moment là qu'il faillait investir dans le réel, réformer le pays et arrêter le dogme socialo-communiste des corps intermédiaires.

L'union produit des effets bien plus favorables en période de croissance que dans une période de succession de crises, n'est-ce pas Monsieur Jospin ? Vous qui avez profiter 3,5% de croissance pour plomber les finances publiques avec les 35 heures non financées de la Sinistre AUBRY alors ministre du travail...

Mais au fait qui sont ces pseudo-socialistes que Hollande et les médias représentent si bien ?

Ce sont des professionnels de la politique, souvent Enarques, qui à la suite de Mitterrand n’ont qu’un seul but : prendre le pouvoir et ses avantages.

Ils ont pensé que l’objectif était plus facile à réaliser par la gauche que par la droite mais ils n’ont d’autres convictions que leur intérêt. La droite a été et reste polluée par des pseudo-libéraux, de même origine, mais eux n’ont pas commis l’irréparable.

Quelle est la méthode utilisée ? C’est une méthode très efficace : recruter des fonctionnaires qui leur seront dévoués à vie et leur créer de nouveaux privilèges pour les maintenir au chaud.

Ils ont constitué un troupeau de vaches sacrées à leur service électoral en faisant développer le front national afin de diviser la droite et garder ce fameux pouvoir (recette de Mr Mitterrand en 1979)

Combien la France paye-t-elle de vaches sacrées ? Environ 7 millions, plus 3 millions de retraités et 800.000 contractuels, tous payés par l’impôt.

Comment la France se compare-t-elle aux autres pays ? En pourcentage de la population active, la France compte 26% de fonctionnaires et assimilés (plus que les ex pays communistes) alors que la moyenne européenne est à 12 - 13%.

De combien les pseudo-socialistes ont-ils augmenté le nombre de fonctionnaires ? De 1,4 millions, entre 1981 et 2007. Contrairement au projet de De Gaulle, le système de régions mis en place par Deferre n’avait qu’un seul but : élargir l’assise territoriale des fonctionnaires et contrôler les élections locales puis nationales.

Pourquoi les pseudo-socialistes n’ont-ils pas continuellement capté le pouvoir depuis 1981 ? C’est heureusement grâce à la concurrence interne des éléphants.

Quel est le coût annuel de ces vaches sacrées créées par les pseudo-socialistes ? Il est de 70 milliards d’euros. Si le nombre de fonctionnaires était à la moyenne européenne, l’économie annuelle serait de 140 milliards d’euros.

Quel est le coût global de l’emploi à vie ? Pour ces 1,4 millions de fonctionnaires, c’est 4 200 milliards d’euros (plus de 2 années de PIB de la France). Sur le nombre total excédentaire : 8 000 milliards !

Depuis 1981, combien a-t-on dépensé pour ces nouvelles vaches sacrées ? 2 100 milliards, dont 1 500 milliards ont été financés par la dette. On n’a pratiquement pas commencé à les financer et chaque contribuable privé a hérité d’une dette de 64 000 euros.

Evidemment, pour payer ces frais supplémentaires, les entreprises et leurs employés devraient travailler beaucoup plus longtemps que dans les autres pays. Avec les 35 heures, cela leur a été interdit.

Quoiqu’il en soit, ils transfèrent à l’état une partie de l’impôt payé par les entreprises et qui sert à payer leur salaire.

En ne remplaçant qu’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite, en combien de temps Sarkozy résoudra-t-il le problème ? Si sa politique est maintenue : 47 ans. Si Mr SARKOZY passe la vitesse supérieur 8 ans.

Mais le programme socialiste pour 2012 prévoit déjà l’embauche de 65000 fonctionnaires comme pompe électorale.

Qui va payer ? Vous avez peut-être des illusions ? Ce sont les entreprises et VOUS les salaires légèrement au-dessus du SMIG (les classes moyennes comme on dit pudiquement) et les 4000€ par mois qui seuls créent de la richesse et de la consommation.

Mais il faut exclure de ces entreprises celles qui travaillent pour l’Etat et sont ainsi payées par l’impôt. Elles sont nombreuses et puissantes.

La France est-elle prête à regarder en face le problème du surnombre de vaches sacrées ? Absolument pas car le système est verrouillé :

La masse des fonctionnaires est telle que les majorités de droite comme de gauche ne peuvent se passer de leurs votes.

L’audience des fonctionnaires dicte la conduite des journalistes. Par leur nombre, leur activisme et leur mécanisme de détachement, les vaches sacrées contrôlent les syndicats. Les vaches à lait (NOUS) ne sont plus représentées en tant que telles au parlement depuis longtemps.

Donc on tire à tout les étages en ciblant particulièrement les jeunes 18-30 ans et les étrangers comme en 1981, et rebelote, sauf que là, vous n'hésitez pas à utiliser des arguments de racolage catastrophiques pour l'unité de la nation France : la dépénalisation du cannabis : tout est beau , tout le monde il est gentil et en travaillant 32H c'est plus "cool", on peu planer un peu plus et ainsi s'éviter de voir la réalité en face mais stagner et reculer pour mieux tomber !!!

Le vote des étrangers, la régularisation totale, puis en partie puis au cas par cas , finalement par le flou !!! Car n'oublions pas que ces pseudo-socialistes ont le "monopole du cœur et de l'humanisme" ?!!!!

Alors à qui la faute ? Avec le développement à partir de 1980 - 1981 du social populisme à la Perón, on rejette la responsabilité sur la mondialisation, les banques, le CAC 40, Liliane Betancourt, Eric Woerth, le dollar, l’euro, le yuan ,le fouquet's, la Rolex et les ray ban de Sarkozy en oubliant celles de Julien Dray…

On crée un nuage de fumée pour cacher des pratiques dignes de la mafia ou des républiques bananières où les voix s’achètent !!!

Mr HOLLANDE et vos complices êtes mauvais et vous ne serez toujours qu'une très triste pâle copie de votre maître Mitterrand (au Bourget comme à Lyon !!!)

De tous temps et de tous pays, le système socialo-communiste pour s'emparer du pouvoir est le même : des FONCTIONNAIRES en surnombre, qui savent qu'ils sont en surnombre et qu'un autre parti au pouvoir en diminuera forcement le nombre.

Simple comme bonjour, ils voteront TOUJOURS à GAUCHE pour sauvegarder leurs emplois.

Parmi eux, c'est le système socialo-communiste qui fonctionne a plein, " je te dis d'aller dans la rue, tu vas dans la rue !" et obligation d'être encarté sinon le travail devient un enfer avec les "collègues".

Cette soi-disant liberté de gauche, c'est LA PEUR.

"Les petites retraites"... Que compte faire la guimauve à ce sujet. ? Ce petit monsieur donne dans la démagogie car il sait très bien que la retraite est liée à l'activité et au niveau du poste occupé.

Chacun durant ses 41 ans (bientôt 42) de travail (dans le privé) prépare sa retraite en fonction du poste qu'il occupe. Je ne vois pas en quoi les socialoverdococos pourraient changer un système, sans créer de la dette supplémentaire et désorganiser la répartition déjà en mauvaise passe malgré les réformes.

Ses urgences devraient être la réduction de la dette, donc la maîtrise des dépenses (y compris dans les collectivités locales gérées pour beaucoup d'entre elles par ses amis politiques).

Apparemment il n'en est rien, il parle surtout d'impôts nouveaux. Mais l'Europe, les agences de notation, l'économie mondialisée et les financiers qu'il déteste l'obligeront à remettre dans d'immenses et nombreuses armoires tous ses projets, ses promesses de dépenses nouvelles, fussent-elles agréables à entendre et a priori séduisantes. La réalité sera incontournable M. Hollande !

Aujourd'hui Mr. Hollande nous prêche ses "urgences" ?

Pourquoi donc le PS a-t-il systématiquement voté contre toutes propositions concernant la sécurité, la scolarité (comment se fait-il que des parents ne puissent pas être tenus pour responsables si leur enfant ne se présente pas en classe de façon répétitive ?).

Ce n'est pas quand un jeune sort de l'école sans savoir correctement lire (et comprendre ce qu'il lit), compter et écrire qu'il faut s'émouvoir alors que l'on se pâme dans "la liberté de ne rien faire" en espérant les votes des inconscients.

Et le chômage ? D'après Hollande il n'y aurait pas de lien entre une scolarité chaotique et l'incapacité de trouver un travail et de le comprendre et s'y adapter.

C'était bien le PS qui était contre le lien "Entreprise/Ecole" qui fonctionne très bien dans d'autres pays Européens et, notamment, en Suède (socialiste pourtant, mais reconnaissons que ce ne sont pas les mêmes)

Eh oui, Mr. Hollande illustre, une fois de plus, le pompier pyromane : il est peu crédible pour remédier aux problèmes qu'il a largement contribué à créer.

Un peu de décence serait la bienvenue de la part des gauchistes de toutes obédiences, du rouge foncé au rose pâle.

Selon François Hollande ; ses urgences sont " le pouvoir d'achat, la précarité, le chômage & les inégalités ".

C'est bien joli de dire cela maintenant, mais il fallait le dire depuis le début de la campagne; voire le dire depuis 2007.

Ou sont les propositions des socialistes depuis plus de 10 ans sur ses urgences ???

Pourquoi les régions, administrées par les socialistes depuis plus de 10 ans, n'ont pas mis en place des mesures pour l'emploi & la formation ???

Au jour d'aujourd'hui, la priorité pour la France est la réduction de la dette; comme pour l'Espagne, la Grèce, le Portugal ou l'Italie.

Ou sont donc les propositions de François Hollande sur la réduction massive des emplois de la fonction publique Nationale & Territoriale ??? Aucune trace dans son programme.

Toujours les mêmes conneries...

1) Politique Sarkozy = échec malgré le bilan des autres pays dans le contexte de crise.

2) Sarkozy c'est Sarkozy il va continuer sa politique-qui a échoué...- et moi (Hollande), je vais vous apporter une politique qui MARCHE ! Tout le monde va être heureux et se portera bien...

Et la marmotte elle met le chocolat dans la papier alu...mais elle, on sait comment elle le met...

Comme c'est beau la langue de bois ; François Hollande y excelle. Avec lui, le bonheur est à portée de main ... Il suffit de l'élire.

Rêvez braves gens, il sera toujours temps de vous réveiller ... après l'élection !

Mr hollande nous promet des jours fleuris je suppose qu'il veut parler des tulipes de hollande non ? Il parait que la Corrèze est le département le plus endetté de France !! alors je peux dire parodiant Victor Hugo : seigneur, préservez moi, mes parents, mes amis, et mes ennemis même, de ne jamais revoir le PS au pouvoir !!

M. Hollande cherche à recentrer la campagne à son avantage.

Cette semaine M. Sarkozy a été Président de plein exercice, avec la virtuosité qu'on lui connait, et que lui reconnaissent ses adversaires, en situation de crise.

A côté, M. Hollande a fait bien piètre figure, courant ventre à terre partout où le conduisaient les pas du vrai Président, ce dernier sans son épouse, le premier (Holland) avec sa "1ère dame de France" car il se voit déjà élu le bougre.

Il peut toujours fixer ses priorités, il n'en fera rien. Le contexte le contraint, il le sait, nous le savons tous, et il n'a pas de marge de manœuvre.

M. Sarkozy continuera son ouvrage, et dût-il être douloureux, il est le seul viable.

S'il n'était question que de qualité perçue, de stature perçue, M. Hollande, avec son parcours, son goût pour la finasserie, son ton de matamore de banquet n'entre pas dans la vêture présidentielle.

Inutile de lui chercher un quelconque disqualifiant, les Socialistes l'ont fait à satiété, il suffit de s'y reporter tout à loisir.

Le grand Yaka-Fokon, François Mollande, pérore, psalmodie sa complainte pro domo et continue à mettre en avant son défaut criant de changement qui n'est de fait que de l'immobilisme et un manque de crédibilité flagrant sur ses capacités personnelles à changer quoi que ce soit !

Plus conservateur et plus redistributeur des maigres économies qu'il prétend réaliser pour ses électeurs féaux gogos-assistés chroniques, cela n'existe nulle part ailleurs en Europe !

Gouvernements Anglais et Allemands sérieux n'en reviennent pas d'autant de légèreté et d'inconscience pour l'avenir !

Le vrai changement par contre est bel et bien celui volontaire et courageux d'une "France Forte" citoyenne, décidée dans l'effort, derrière Nicolas Sarkozy !

Pour changer par des réformes nécessaires engagées depuis 2007 et à amplifier et accroire demain pour sortir la France par le haut des challenges d'avenir pour relancer l'économie, la croissance, le pouvoir d'achat, résorber le chômage et la dette, dégonfler un état pléthorique vivant totalement à crédit, protéger notre système social, payer nos retraites demain et changer pour plus d'intégration pratique et efficace l'Europe, protéger mieux ses frontières communes et surtout agir avec résolution et dynamisme face aux dangers internationaux de l'époque avec réalisme et pragmatisme !

Tout en fait ce dont est totalement incapable de faire le PS et son candidat falot et pusillanime, inexpérimenté ; enkysté dans une idéologie mortifère qui est dépassée, anachronique et inadaptée face aux changements du monde !

Toujours autant de vent du côté d'Hollande. Ce n'est pas en critiquant éternellement le bilan de Sarkozy que cela le rendra lui-même plus crédible, légitime ou efficace dans l'action.

La critique est facile quand on est simple spectateur comme Hollande depuis 30 ans, sans jamais n'avoir rien entrepris que l'on puisse raisonnablement nommer comme étant un succès.

Le chômage, le pouvoir d'achat, la compétitivité.... qu'y a t-il dans le projet Hollande qui puisse laisser penser OBJECTIVEMENT qu'il ferait mieux et pas pire que Sarkozy dans ces domaines ?

De plus le mandat Sarkozy a été heurté de plein fouet par la crise qui a induit un déficit de croissance sans précédent sous la 5ème république depuis 1929.

Qu'est ce que Hollande aurait fait de mieux dans ce contexte ?... ou en serions-nous aujourd'hui, si la gauche avait été au pouvoir ?...... un peu de lucidité, ferait du bien a certains.

Mais n'essayez pas d'expliquer à la gauche qu'il y a eu et qu'il ya toujours une crise mondiale, ils ne comprennent pas , ils ne savent pas ou plutôt ils ne veulent pas en parler car à ce sujet SARKOZY a été super, enfin un chef, qu'aurait-il fait notre mou du genou ? ............RIEN RIEN ................Hollande n'a pas la carrure , le costume est bien trop grand pour lui !

Ce qui est remarquable avec le candidat socialiste c'est qu'à part critiquer le candidat en exercice, il ne propose rien...

Yaka Fokon cible bien les sujets mais ne développe aucun plan chiffré, réaliste et réalisable pour les traiter.

Aucun objectif détaillé par le menu...

Juste des constatations ou des propositions qui changent dès qu'un lobby n'est pas d'accord, ou ses acolytes...

De plus, tout à sa hargne à NE S'OCCUPER QUE du bilan de Sarkosy et à se monter en épingle lui avec sa science infuse et ses Yaka Fokon - lui qui n'était pas aux manettes pour se permettre de porter un jugement exact - IL NE PARLE JAMAIS DES CRISES TERRIBLES qui ont secoué le monde et pour lesquelles le Président sortant a tout tenté pour nous éviter de couler et mieux réussir que certains pays voisins...

Des questions m'interpellent :

1) Qu'eut-il fait, LUI CE CANDIDAT HOLLANDE dans la même conjoncture - soit 3 ans 1/2 de crises diverses et violentes - il se doit d'y réfléchir mais, sûr de lui, il ne se pose pas la question !

ET POURTANT LES CRISES NE SONT PAS TERMINÉES. AURA-T-IL LES EPAULES ET LA FINESSE, LE SANG-FROID POUR Y FAIRE FACE ?

2) excepté de critiquer à tout va, d'imiter Tonton, de prendre des postures, de bafouiller, de gesticuler qu'apporte-t-il de neuf, d'original, de possible ?

Cette attitude me déplaît de plus en plus et je ne dois pas être le seul ! 

Partager cet article

Repost 0
falempin Falempin - dans Politique
commenter cet article

Commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -