Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

  • : Coups de gueule !
  • Coups de gueule !
  • : Mes coups de gueule sur l'actualité la politique et les faits de société ! Mon opinion et mes points de vue sur les sujets d'actualités ! Mais aussi divers textes pour vous et me divertir !
  • Contact

Recherche

8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 16:16

Le piège se referme sur Hollande, face à ses positions contre l'Allemagne !

Hollande s'attire encore les foudres de Berlin, il continue avec pugnacité et arrogance à remettre la croissance dans le pacte budgétaire signé par Nicolas Sarkozy et Mme Merkel, mais aussi de changer le mode du fonctionnement de la BCE.

Or Berlin rejette ses demandes au vu du déficit de la France, mais aussi de la logique du traité signé.

Depuis l'investiture de Hollande à la Présidence de la République, les ratés de l'exécutif vont bon train.

Hollande veut tout changer, tout imposer du moins à Mme Merkel pour qui, je le pense, l'entente sera très tendue tout au long des mois à venir

Comment peut-on comprendre la logique de Hollande de tout vouloir changer en France, revenir sur certaines réformes et d'imposer des choix à Mme Merkel qui ne sont pas réalisables ?

Effectivement, le piège va se refermer sur lui par son manque d'expérience sur le plan diplomatique ou il peine à trouver la volonté d'aller faire la paix ou la guerre en Syrie, afin de rétablir la démocratie dans ce pays, comme a su si bien le faire l'ancien Président de la République Nicolas Sarkozy en Lybie.

Mais aussi sur la croissance en France, ou il donne, on peut le dire, des leçons de morale et d'économie socialiste à l'Allemagne voire à tous les pays !

Imposer à nos partenaires qu'il faut revoir par la croissance et la relance, le pacte budgétaire justement signé entre Nicolas Sarkozy et Mme Merkel.

Or, Berlin rejette tout accord dans l'immédiat de mettre de la croissance dans ce fameux traité signé, mais rejette de plus l'idée de renoncer ou de fermer les yeux sur la réduction de la dette publique.

Mme Merkel comme le premier ministre anglais David Cameron n'entendent pas de cet œil là la position du Chef de l'État français, car cette semaine le chômage est à 10 % et on accuse encore Nicolas Sarkozy, alors même qu'il n'est plus Président de la République.

Ensuite la remise des 60 000 postes dans l'enseignement public de l'Éducation nationale alors que cela va encore creuser le déficit et augmenter la dette de la France.

Mais ce qui a agacé au-delà même de Berlin, c'est la remise de la retraite à 60 ans pour ceux qui ont travaillé à partir de 18 et 20 ans maintenant, cela va nous couter en réalité sur 5 ans 6 milliards d'euros voire plus par an, s'il n'y a pas plus de modifications des textes.

Mais les comptes publics sont là, on est à 1 700 milliards de déficits, et je peux affirmer, sans trop me tromper, que la France, de la fin de ce mois-ci à la rentrée, verra sa dette augmentée de 20 milliards de déficits supplémentaires, déjà évoqué par certains économistes de renom de la presse et de la télévision.

Je comprends l'inquiétude de l'Allemagne, qui, elle, pendant 10 ans, a fait des efforts drastiques pour réduire sa dette, et la France passerait à travers les mailles du filet ?

Pour moi, il est hors de questions que les Français continuent à payer pour les bêtises des gouvernements successifs grecs, voire de l'Espagne etc. c'est malheureusement la réalité.

Nous pouvons être dans l'Union européenne, mais aussi prendre nos propres responsabilités.

Pour en revenir sur la dernière position de Hollande, qui demande avec fermeté le changement de méthode de la BCE ''Banque Centrale Européenne'', il joue sur le tempo de son partenaire socialiste SPD en Allemagne, pour faire dégager et cela est vrai Mme Merkel en 2013, afin que lui puisse imposer sans difficulté ses idées couteuses et surtout irréalistes.

Comme quoi, le piège sur Hollande va se refermer suite à ses positions lassantes et ses arrogances avec son "Moi Président de la République JE …" face à l'Allemagne.

Je voudrais rappeler que la France n'a pas à donner de leçon à Berlin, au vu de ses déficits, de son chômage, de son exportation et de sa croissance en berne.

Seul Nicolas Sarkozy a les épaules pour faire le Job, pas un Hollande à la petite semelle !

Source : Les Echos

Partager cet article

Repost 0
falempin Falempin - dans Politique
commenter cet article

Commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -