Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

  • : Coups de gueule !
  • Coups de gueule !
  • : Mes coups de gueule sur l'actualité la politique et les faits de société ! Mon opinion et mes points de vue sur les sujets d'actualités ! Mais aussi divers textes pour vous et me divertir !
  • Contact

Recherche

2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 14:01

« J’ose » : ce Fouquet’s de gauche que taisent les médias

 

Les médias ont beau nous rabattre les oreilles depuis cinq ans sur la soirée du Fouquet’s et en faire le pêché originel du Sarkozysme, ils se montrent beaucoup plus discrets quand il s’agit de couvrir le scandale de la soirée du « J’ose », où la fine fleure du parti socialiste a trinqué au champagne dans un ancien sex-shop en compagnie de Dominique Strauss-Kahn.

« Vous prendrez bien un Préliminaire avant votre Orgasme »…

Jusqu’à récemment, c’est par ce genre de phrases racoleuses que les serveuses du « J’ose », restaurant branché de la rue Saint-Denis (haut-lieu de la prostitution parisienne) présentait leur menu très chaud.

Et c’est dans ce lieu interlope que Manuel Valls et Pierre Moscovici ont taillé la bavette avec un DSK tout sourire.

Seule Ségolène Royal a eu la dignité de s’éclipser en apprenant que « le satyre du Sofitel » était au nombre des convives.

Les autres éléphants socialistes n’ont rien trouvé à redire à la présence d’une personnalité politique poursuivie pour viol et proxénétisme aggravé en France et aux Etats-Unis.

Les médias non plus d’ailleurs. Eux qui s’érigeaient encore récemment en témoin de morale pour dénoncer le bling-bling sarkozyen et en répétant ad nauseam les détails de la soirée du Fouquet’s, considèrent en revanche que la soirée des socialistes au « J’ose » est du ressort privé.

Pas grave si le directeur de campagne et le directeur de la communication de François Hollande ont passé une partie de la soirée à siroter du champagne en présence de Dominique Strauss-Kahn. Espérons seulement que l’ancien chouchou du parti socialiste n’a pas croisé au retour la route d’une prostituée… euh pardon… d’une libertine pour reprendre sa terminologie.

Source : http://24heuresactu.com/

 

Dominique Strauss-Kahn continue de hanter l'entre-deux-tours de la Présidentielle avec les propos qui lui ont été prêtés dans The Guardian, mais surtout sa présence embarrassante samedi à l'anniversaire du député socialiste Julien Dray, où il a croisé des cadres de l'équipe de François Hollande. "Ce qui m'étonne, c'est l'absence totale de sens commun de ceux qui font ça (...) Ils ne se rendent pas compte. Et aller dîner avec lui ils ne se rendent pas compte non plus. Ca promet", a attaqué Nicolas Sarkozy. Ségolène Royal, partie de cette soirée pour ne pas croiser DSK, a jugé "inconséquente" le fait d'avoir invité l'ancien patron du FMI. Il y en a un qui est gagnant, au moins : c'est le patron du restaurant de la rue Saint-Denis, à Paris, joliment appelé "J'ose". Son établissement est déjà une attraction touristique.

 

Le restaurant choisi par le député Julien Dray pour célébrer son anniversaire avec Dominique Strauss-Kahn est déjà devenu à Paris une attraction touristique. Selon le patron, aucun dirigeant socialiste n'est parti en courant !

 

Près d'un an après sa mise hors-jeu, Dominique Strauss-Kahn s'est invité avec fracas dans la campagne présidentielle en embarrassant des proches de François Hollande invités comme lui samedi à l'anniversaire de Julien Dray.

Le député de l'Essonne n'avait pas prévenu de la présence de DSK ses convives, dont certains cadres de l'équipe du candidat socialiste, comme Pierre Moscovici, directeur de la campagne et Manuel Valls, directeur de la communication, ainsi que l'ancienne candidate, Ségolène Royal.

Le témoignage du restaurant "J'ose" sur RTL :

"Tout le monde est resté tranquille, en train de boire un verre comme n'importe quel client. Personne ne s'est barré en courant. Pas du tout, au contraire. C'était une soirée conviviale, sympa. Après qui a parlé avec qui : franchement, nous on n'avait pas le temps de voir ça. On n'était pas là pour ça. Après tout, comme de je dis encore on est apolitique. On est un resto, on est là pour faire de la restauration."

Source : http://www.rtl.fr/

 

Mort de rire je suis en voyant cette gauche qui se prend pour une oie blanche, drapée dans une "virginité" de pacotille, donneuse de leçons mais …… corrompue comme pas possible !!!

Et vous allez voter pour ça le 06 mai ??

Je refuse de le croire !!!

Partager cet article

Repost 0
falempin Falempin - dans Politique
commenter cet article

Commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -