Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

  • : Coups de gueule !
  • Coups de gueule !
  • : Mes coups de gueule sur l'actualité la politique et les faits de société ! Mon opinion et mes points de vue sur les sujets d'actualités ! Mais aussi divers textes pour vous et me divertir !
  • Contact

Recherche

6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 20:13

Nous vivons une crise financière sans précédent que nous, bon peuple, avons bien du mal à comprendre, et devant laquelle, eux, gouvernants, semblent aussi désarmés.

Il y a bien quelques grandes envolées d'experts, trop souvent dogmatiques, qui n'hésitent d'ailleurs pas à se contredire le jour suivant.

Plus grave, l'Europe semble être figée, sans idée, absente, chacun tirant dans son coin, voulant à tout prix conserver un bien dérisoire pré-carré.

Je suis profondément Européen, je continue de penser qu'il n'y pas d'autre salut que dans une Europe forte et soudée. Encore faut-il que tous les Etats membres le souhaitent.

C'est bien de tenter de combler des fuites qui s'ouvrent de toutes parts mais ne serait-il pas judicieux que parallèlement, ceux qui tiennent les leviers ou qui vont les tenir cherchent de vraies solutions, peut-être d'ailleurs dans un changement sérieux de conception sociétale ?

Pendant ce temps, nos franchouillards politiciens s'écharpent, se salissent, s'expliquent, s'excusent, fouillent leurs poubelles réciproques pour en sortir des bribes de fange bien odorante dont se délectent quelques juges revanchards et une presse avide de vendre du papier, surtout lorsque ces salissures arrivent à éclabousser un Nicolas Sarkozy honni et depuis longtemps condamné à "mort".

Est-ce bien le moment ?

Pourquoi l'avocat des victimes de Karachi s'acharne-t-il sur l'entourage de Sarkozy ?

Pour qui roule-t-il ? Fait-il sa promotion? Cherche t-il le meilleur "buzz" pour sa carrière ?

Son rôle, c'est pourtant de défendre les victimes d'un odieux attentat, dont les auteurs "physiques" sont au Pakistan !

Essayons de comprendre : L'attentat de Karachi pourrait avoir comme raison l'ARRÊT du versement de commissions dans une affaire de vente d'armes.

Hors ce que cherche avec raison le juge Van Ruynbeck, dans le volet financier de l'affaire, et, qu'éventuellement, on pourrait reprocher aux proches de Balladur durant la campagne de 1995, c'est d'avoir touché des retours de commissions.

Donc, pas de les avoir arrêtées !

Qui les a arrêtés ? En tous cas, pas Nicolas Sarkozy !

Rappelons que Ministre du Budget d'alors, il était contre cette vente d'armes.

Je repose la question : Pourquoi le défenseur des familles se focalise-t-il sur l'entourage du Président et non sur ceux qui ont stoppé ces commissions (cause éventuelle du drame): Chirac et Villepin !

Certainement parce qu'ils sont "out", hors du jeu politique et donc inintéressant !

Quid des innocentes victimes ? On ne voit pas bien !

En marge de cette affaire, Edwy Plenel, Marianne, Canal +, le Canard Enchaîné, Médiapart… haine antisarkoziste suintante ont reproché à l'ancien Ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, d'avoir eu accès à des documents couverts par le secret de l'instruction et d’en avoir averti son ami Thierry Gaubert.

On croit rêver, tous les comptes rendus ou PV d'instructions sortent dans la presse à la vitesse de la lumière.

Ne nous prenez pas pour des débiles, le secret de l'instruction, c'est comme le monstre du Loch Ness ou le Père Noël, il y a longtemps que nous savons qu'il n'existe.

Là encore, l'avocat des victimes de l'attentat de Karachi demande l'ouverture d'une enquête. Quel est le rapport ?

Vous verrez que si Carla Bruni-Sarkozy accouche prématurément, il demandera l'ouverture d'une enquête… pour défendre les victimes de l'attentat de Karachi.

Ce qui, bien évidemment, ne remet pas en cause les enquêtes en cours sur quelques gros scandales, épaves peu glorieuses d'une époque pas si révolue que cela.

Laissons faire la justice, la majorité de la magistrature est (presque) saine !

Depuis Urba/Graco jusqu'à Cleartsream en passant par Elf, les frégates de Taiwan ou d'Arabie Saoudite et les sous-marins pakistanais, les représentants de l'Etat, de droite ou de gauche, ont souvent endossé des costumes de carambouilleurs traînant de grosses valises.

Représentants de droite ou gauche qui, depuis trente ans, avec une célérité manifeste et une inconscience fautive, creuse le trou d'un déficit permanent et d'une dette abyssale.

DSK a parlé. Dominique Strauss-Kahn est sorti de son silence avec une gênante arrogance. Dans quel but ? Pour quelle raison ?

On ne l’a finalement pas bien compris. Son intervention était pitoyable et indécente.

S'il veut renouer avec la vie publique, le chemin sera bien long tant les Français, et surtout les Françaises, conservent comme un arrière-goût pas très agréable.

Son long passage sur l’euro et la crise avait quelque chose d’absolument lunaire. Ces propos tenaient plus de la conversation de bistrot que du conseil du spécialiste.

Qui est volontaire pour aller expliquer aux Allemands, aux Hollandais, aux Espagnols, aux Italiens etc. qu’ils doivent inscrire dans leur bilan une partie de la dette grecque.

Il y a peu, à la tête du FMI, il soutenait que celui-ci avait tenu une politique de gauche en Grèce et que c'était gagné.

Se taire, se cacher aurait été plus intelligent. Il a concédé une faute morale. Bon! Mais lorsque l'on brigue la Présidence d'un grand pays, il vaut mieux éviter d'éjaculer sur les murs d'un Sofitel américain.

Etait-il tout simplement venu se "venger" de Martine Aubry/Brochen qui a dit ("je pense comme la majorité des femmes au sujet de DSK") en mentionnant l'existence d’un pacte entre lui et elle. Elle, qui avait fermement nié son existence.

Le reconnaître équivalait à avouer que sa candidature aux primaires était une candidature par défaut. En laissant entendre qu’il y a eu complot.

François Mitterrand disait que "l’important n’était pas d’être cru mais que les gens soient fortifiés dans leurs préjugés, qu’ils continuent de penser qu’un homme de gauche est innocent surtout s’il est attaqué par la droite".

Pitoyable tableau d'une époque qu'on aimerait voir disparaître, mais avec qui ? Pour faire quoi?

Du pain béni pour des électeurs simplistes, ou des extrémistes comme Jean-Luc Mélenchon avec son Front de gauche/communard, la LCR sans oublier le NPA (dont le facteur semble bien s'être mis au vert faute d'audience) !

Mais mon combat contre la gauche ne fait que commencer !

Partager cet article

Repost 0
falempin Falempin - dans Politique
commenter cet article

Commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -