Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

  • : Coups de gueule !
  • Coups de gueule !
  • : Mes coups de gueule sur l'actualité la politique et les faits de société ! Mon opinion et mes points de vue sur les sujets d'actualités ! Mais aussi divers textes pour vous et me divertir !
  • Contact

Recherche

18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 19:58
Oups !!! C'est le mien ..... Le vrai est ci-dessous .....

Oups !!! C'est le mien ..... Le vrai est ci-dessous .....

Mur des cons : le Syndicat de la Magistrature rattrapé par la JusticeMur des cons : le Syndicat de la Magistrature rattrapé par la Justice

Sans doute avez-vous, tout comme moi, manqué aux J.T. ou à la Une de vos quotidiens, l’annonce de la mise en examen, le 17 février dernier, de Madame Françoise Martres Présidente du S.M., lequel Syndicat de la Magistrature s’était permis d’afficher sur un mur, baptisé « Mur des cons », un certain nombre de personnalités de tous milieux, personnalités qui n’avaient pas l'air de plaire à ces dignes et intègres représentants du syndicalisme et de la justice française gauchiste !

Si vous et moi ne nous souvenons pas de cette info, c’est tout simplement parce que l’Appareil d’Etat Socialiste, n’a pas souhaité donner la moindre publicité à cette sale affaire et a sans aucun doute suggéré aux annonceurs, la pudeur, censure la plus totale, voire carrément l’enterrement en première classe, dans le flot des nouvelles fraîches, de cette navrante information.

Pourtant aujourd’hui, tout comme le mauvais chiendent qui surgit malgré toutes les précautions, l’info a fuité.

http://www.valeursactuelles.com/politique/pr%C3%A9sidente-syndicat-magistrature-mise-examen

C’est dans le plus grand secret que les deux juges instruisant les plaintes — le groupe UMP à l’Assemblée, le journaliste Robert Ménard ou le général Schmitt figurent notamment parmi les plaignants — ont entendu la magistrate, visiblement excédée d’être convoquée pour ce dossier

Interrogée, trois jours après le journaliste qui avait révélé l’affaire, Clément Weill-Raynal, la présidente du “SM” s’est vu signifier sa mise en examen une heure et demie plus tard. Silence radio sur cette décision dans les rangs de la magistrature

Françoise Martres est notamment poursuivie pour injure publique envers un particulier. Elle pourrait également l'être pour destruction de preuves.

C’est la doyenne des juges, Sylvia Zimmermann qui a procédé à cette mise en examen pour « injures publiques » (même si le SM s’était récrié qu’il s’agissait d’un local privé !!!), suite à plusieurs plaintes, parmi lesquelles celle du groupe UMP à l’Assemblée, le journaliste Robert Ménard, et le général Schmitt.

Mur des cons : le Syndicat de la Magistrature rattrapé par la Justice

La présidente du Syndicat de la magistrature, Françoise Martres, ci-dessus, aurait été mise en examen le 17 février suite aux douze plaintes de personnalités mécontentes d’avoir été épinglées sur le fameux «mur des cons», détruit depuis.

Et la charmante femme, qui par ailleurs proclame « que nul n’est au dessus des lois », se dit néanmoins excédée d’être convoquée pour ce dossier. Manque pas d’air la "dame" !

http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/03/14/mur-des-cons-la-presidente-du-syndicat-de-la-magistrature-mise-en-examen_4383039_3224.html

Ce « mur des cons » avait été découvert dans les locaux du SM en avril 2013 et rendu public par une vidéo tournée en caméra cachée et publiée par Atlantico.fr. Inspiré du « mur du çon » du Canard enchaîné, le panneau d'affichage trônait dans la salle principale du local syndical et était couvert de photos d'hommes politiques (principalement de droite), d'intellectuels et de journalistes mis au pilori par les magistrats.

S'y côtoyaient pêle-mêle Nicolas Sarkozy, Eric Woerth, Patrick Balkany, Nadine Morano ou encore Luc Ferry. Plusieurs patrons de presse et journalistes y étaient également épinglés, comme Etienne Mougeotte, Patrick Le Lay, Yves Thréard ou encore Eric Zemmour mais aussi des personnalités médiatiques comme Jacques Attali et Alain Minc.

Facteur aggravant, certaines photos se voyaient surmontées d'un autocollant du Front national, comme Brice Hortefeux, qui se voyait infligé de la mention « L'homme de Vichy ».

C'est tout simple, Staline a imposé à tous les militants communistes et sympathisants, vers 1930, d'attribuer la qualité de fasciste à tout opposant au communiste. 84 ans plus tard, c'est toujours en application chez pas mal de dinosaures staliniens français.

Voir aussi sur Youtube : http://youtu.be/Ry3dF87nO6o Bien sur j'ai une copie de cette vidéo bien planquée au cas ou !!

Pourtant … » En août 2013, Christiane Taubira avait estimé qu’il n’était pas possible de «déterminer des responsabilités personnelles», et donc de demander des sanctions dans cette affaire. »… (Source Le Monde).

En toute impartialité bien sur ! Puisque c’est bien connu, Madame Taubira est une femme parfaitement intègre mais franche comme un âne qui recule … !

En plus, étant profondément attachée à l’indépendance de la Justice (c’est elle-même qui vous le dit) ce n’est pas elle qui irait mettre son nez dans cette affaire, non pas que les magistrats syndiqués auraient dû s’abstenir de cette prétendue « mauvaise blague », mais parce que tout avait été fait en amont pour que le bon peuple n’en soit jamais averti.

C’est Con (sans jeu de mot) hein ?

Savoir déjà que Taubira, Valls, Ayrault (et les autres) viennent de superbement se prendre les pieds dans les fils des écouteurs du Sarkogate avec des mensonges tellement gros que même des "beaubiats" peuvent s'en apercevoir (incapables de se mettre d’accord sur une même communication, c’est dire le degré de stupidité de tous ces gens), me réjouis pleinement, mais apprendre aujourd’hui que la présidente du syndicat de la magistrature soit mise en examen comme une vulgaire citoyenne … je prends carrément mon pied.

Bon, c’est sûr, rien n'est gagné ; il ne faut surtout pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir jugé, car connaissant la rouerie, et la puissance de nuire (aux citoyens) de la Garde des Sots (à part Cahuzac, je n’avais encore jamais vu un Ministre d’Etat mentir, les yeux dans les yeux, en direct à la Télé, et se payer le luxe de brandir des documents qui finalement prouveraient ses mensonges), on peut toujours penser que madame Martres s’en tirera avec un froncement de sourcil ; le même qui sert pour les racailles des banlieues … à moins qu’elle ne soit jugée précisément par un membre d’un syndicat concurrent … On peut toujours rêver !

Pendant ce temps la justice est toujours 2 poids 2 mesures :

« La plainte déposée par le Front national à la Cour de justice de la République (CJR) contre la garde des Sceaux Christiane Taubira, pour des propos qu’elle avait tenus contre le parti d’extrême droite, a été classée en décembre, ont annoncé aujourd’hui des sources proches du dossier. » Source Le Figaro.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/03/14/97001-20140314FILWWW00376-la-plainte-du-fn-contre-taubira-classee.php

Intègre cette justice j’vous dis !

Va falloir attendre un peu pour avoir le résultat mais en attendant elle a bien sa place sur le "mur des cons" !

Une fois répudiée TAUBIRA pourra toujours postuler en qualité de présidente du syndicat de la magistrature ..... gageons d'ailleurs qu'elle continuera à remplir le mur des "cons" ... s'il reste encore de la place ... sa reconversion est toute trouvée.. !

Mais je ne me fais pas d'illusions, cette mise en examen est un leurre et se terminera par un non lieu. Conséquence, les "bâtisseurs" de ce mur pourront ainsi continuer à insulter les victimes en toute impunité.

Le 18 mars 2014

Partager cet article

Repost 0
falempin Falempin - dans Politique
commenter cet article

Commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -